La Direccte va supprimer 10% des sections franciliennes de l'inspection du travail

Publié le 5 mai 2017
Temps de lecture : 1 min.
La Direccte doit annoncer aujourd'hui 2 mai aux syndicats un vaste “plan social” au sein de l'inspection du travail à Paris et en Ile-de-France. Dans la capitale, ce sont 24 sections qui sont supprimées et 49 en Ile-de-France. Julien Boeldieu, secrétaire national du SNTEFP-CGT (Syndicat national travail, emploi, formation professionnelle-CGT), détaille cette scandaleuse restructuration.

A voir aussi

Actualité

Le pouvoir d’achat des agents de la RATP en berne

vendredi 7 septembre 2018 Avec le gel de la valeur du point, l’inflation et les politiques du gouvernement, le pouvoir d’achat des agents de la RATP se dégrade significativement. Ainsi, La CGT-RATP…

Actualité

Rassemblement devant la Préfecture de Seine-et-Marne pour exiger le respect des droits fondamentaux

Mercredi 11 juillet a eu lieu un rassemblement à l’initiative de la CGT devant la Préfecture de Seine-et-Marne (77) afin de protester contre les injustices subies depuis plusieurs mois par des agents…

Actualité

Suicide à Cochin, rassemblement du 7 mars : focus sur les salariés de la Santé

Le 7 mars des dizaines de milliers de salariés de la Santé, des organismes sociaux, de la fonction publique d’État et des collectivités territoriales se sont mobilisés pour dire leur ras-le-bol de…

Nos repères CGT

Les politiques publiques constituent, au niveau international, européen, national et local, un enjeu démocratique, social, économique et environnemental, un atout pour la cohésion sociale, pour une transformation sociale et écologique. Leur mise en œuvre nécessite des services publics, des établissements et entreprises publiques modernes, efficaces et gérés démocratiquement.

La CGT propose le droit à un salaire de base minimum de première embauche lié au niveau de qualification.