Rassemblement devant la Préfecture de Seine-et-Marne pour exiger le respect des droits fondamentaux

Imagette
Publié le 12 juil 2018
Temps de lecture : 1 min.
Mercredi 11 juillet a eu lieu un rassemblement à l’initiative de la CGT devant la Préfecture de Seine-et-Marne (77) afin de protester contre les injustices subies depuis plusieurs mois par des agents de la préfecture.

En l’espèce, les droits fondamentaux y sont bafoués, notamment le respect des droits des agents de retour de congés familiaux ou de maladie, suite à un accident de travail... de plus, de façon générale, l’égalité femmes-hommes n’y est pas respectée.Retour ligne automatique
Par ailleurs, plusieurs agents sont également victimes de harcèlement moral, de souffrance au travail et d’un management pathogène, dans un contexte de baisse des effectifs et de restructuration de services.

Résolus à ne pas se laisser faire, des agents ont décidé de créer un syndicat CGT pour défendre les droits des salariés de la préfecture et des sous-préfectures de Seine-et-Marne et ont été confrontés à des tentatives d’entrave aux droits syndicaux.

Avec ce rassemblement et une distribution de tracts aux salariés, c’est un signe fort qui a été envoyé à l’administration, hier, à Melun, et rendez-vous a été pris pour la rentrée. Le combat ne fait que commencer !

A voir aussi

Actualité

Le ministère du Travail sanctionne les militants qui aident les sans-papiers !

Le syndicat des travailleurs de l'État et de la formation professionnelle (SNTEFP) s'insurge contre des sanctions prises par le ministère du travail contre ses agents, par ailleurs militants CGT, qui…

Actualité

La Direccte va supprimer 10% des sections franciliennes de l'inspection du travail

La Direccte doit annoncer aujourd'hui 2 mai aux syndicats un vaste “plan social” au sein de l'inspection du travail à Paris et en Ile-de-France. Dans la capitale, ce sont 24 sections qui sont…

Nos repères CGT

Les politiques publiques constituent, au niveau international, européen, national et local, un enjeu démocratique, social, économique et environnemental, un atout pour la cohésion sociale, pour une transformation sociale et écologique. Leur mise en œuvre nécessite des services publics, des établissements et entreprises publiques modernes, efficaces et gérés démocratiquement.

La CGT propose le droit à un salaire de base minimum de première embauche lié au niveau de qualification.