actualité
actualité

Pas de fachos dans nos quartiers !

Publié le 29 mar 2019
Temps de lecture : 1 min.
Des militants « Génération identitaire » ont occupé ce matin, 29 mars, le toit de la CAF de Bobigny (Seine-Saint-Denis), banderole haineuse et slogans xénophobes à l'appui.

Cette organisation d'extrême droite, dont les thèses sont proches de celles revendiquées par le tueur islamophobe de Nouvelle Zélande tente d'instrumentaliser les difficultés sociales pour asseoir un projet politique clairement raciste et fasciste.

Les organisations syndicales de la Seine-Saint-Denis, qui sont intervenues sur les lieux, affirment, dans un communiqué, que « l’extrême droite sous toutes ses formes n’a pas sa place dans notre république, qu'elle s’attaque aux plus faibles tout en étant l’amie des puissants et l’ennemi de ceux qui se battent pour la justice sociale ! ».

Elles vont envoyer un courrier demandant la dissolution du groupuscule au Procureur et au Préfet de Seine-Saint-Denis et organisent un rassemblement de tous ceux « qui se reconnaissent dans les valeurs anti racistes, dans l’engagement pour le progrès la justice sociale et le vivre ensemble » ce mercredi 3 avril 2019, à 12h30, sur le parvis de la Préfecture, Esplanade Jean Moulin à Bobigny.


Voir le communiqué de le CGT

A voir aussi

Document

12 piquets de grève pour la régularisation des travailleurs sans papiers

On se souvient des mouvements de régularisation impulsés par la CGT en 2008 et 2009. Cette fois, ils sont en grève depuis le 1er octobre 2019 en Ile-de-France. En particulier ici sur le piquet de…

Communiqués de presse

CAF DE BOBIGNY La CGT dénonce l’action de Génération Identitaire

La CGT dénonce fortement l’action menée, le 28 mars au matin, par Génération Identitaire, à la CAF de Bobigny (Seine-Saint-Denis) où a été déployée une banderole « de l’argent pour les Français, pas…

Actualité

Des travailleurs sans-papiers, exploités dans le désamiantage, subissent les insultes racistes et les menaces de mort de leur employeur

« Espèce d’enculé de noir, je vais te défoncer ta gueule » : c'est avec ces insultes racistes que la direction de Pinault-Gapaix menace les travailleurs sans-papiers, exploités pendant des années…

Nos repères CGT

La CGT considère que l'émancipation des femmes passe par leur égal accès au travail salarié.

Chaque personne, qu’elle soit en demande d’emploi ou de stage, salariée, stagiaire, doit effectivement bénéficier d’une situation d’emploi, de formation et de travail sans discrimination. Pour cela, le droit à la non-discrimination (européen et français), globalement satisfaisant, doit être mis en œuvre de manière efficace en s’appuyant sur des moyens mobilisables et opposables.