Bureau d’aide à l’embauche aux métiers de l’éducation

Imagette
Publié le 31 mai 2021
Temps de lecture : 2 min.
“Le service public d’éducation a besoin de vous!” . C’est sous ce slogan que les militants CGT de la Seine Saint Denis accueillaient, jeudi 27 mai, les habitants du département pour les informer des métiers des services publics de l’éducation et les accompagner dans leurs démarches de candidatures auprès des instances administratives.

C’est une grande première pour le syndicat CGT Educ’action du département. Le territoire enregistre le taux de chômage le plus élevé de la région parisienne et une croissance démographique la plus forte que la moyenne nationale. Déjà exsangue de moyens avant la pandémie, la crise sanitaire a exacerbé les difficultés et accentué la pénurie de personnel.

 

Aussi, depuis la rentrée, la CGT Educ’action du 93 a lancé une grande campagne pour obtenir plus de moyens.

C’est dans ce cadre que l’organisation s’est inscrite dans la campagne confédérale de mise en place des bureaux d’embauche. Le syndicat a travaillé cette journée en partenariat avec le Comité des précaires et privés d’emploi CGT ainsi que les syndicats territoriaux du département pour couvrir l’ensemble des professions qui entourent l’enseignement.

Plus d’une centaine de séquano-dionysiens se sont pressés pour venir chercher des renseignements et déposer des candidatures.

Dans le hall d’accueil de la bourse du travail de Saint-Denis, les candidats étaient orientés selon leurs choix pour rencontrer les militants représentants les différents corps de métiers. Les militants prenaient aussi le soin de présenter les modalités des concours de la fonction publique, sésame indispensable pour sortir de la précarité.

Au delà des clichés véhiculés sur le département, “de nombreux candidats, jeunes ou plus âgés, étaient hautement qualifiés avec un, voir deux, master en poche. Mais, par manque de connaissance, ils souhaitaient postuler sur des postes qui exigent moins de qualifications” constate Basile, secrétaire de la CGT Educ’action du 93.

Pour la CGT, cette démarche est un appui pour contrer l’argument de l’administration qui renvoie l'absence de recrutement au manque de candidats.

Les camarades s’engagent à assurer un suivi auprès des postulants et voir se concrétiser des embauches. Loin des récentes promesses du Grenelle de l'Education, cette décision serait un acte fort pour améliorer le service public de l'éducation nationale et lui permettre de jouer son rôle pour atténuer les inégalités sociales.

A voir aussi

Document

Université de Tolbiac : la CGT avec les étudiants

Le mercredi 11 avril 2018, la présidence de l’université de Tolbiac à Paris avait annoncé qu’elle avait demandé l’intervention du préfet de police pour faire évacuer la fac occupée. La CGT était…

Nos repères CGT

La CGT propose la construction d’une véritable démocratie culturelle.

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.

Pour aller plus loin