actualité
actualité

Ibrahima Tall : premier de cordée dans la lutte des sans-papiers

Publié le 23 fév 2018
Temps de lecture : 1 min.
Ibrahima Tall, membre actif dans la lutte des sans-papiers dans les Yvelines en 2015, est aussi membre de l'UD CGT Yvelines. En tant que travailleur intérimaire et ex-sans papiers, il porte un regard à la fois distancié et sans concession sur le racisme.



Les travailleurs sans-papiers se retrouvent le plus souvent dans l'intérim, dans la restauration, le nettoyage, ou dans le bâtiment. Ils sont aux premières loges du racisme institutionnel. "La CGT se bat pour leur régularisation et il faut qu'elle leur donne toute leur place en tant que salariés mais aussi en prise de responsabilité" selon Sonia Porot, secrétaire général de l'Union Départementale des Yvelines. Une question, explique-t-elle "qui demande de prendre du temps pour s'adapter à leurs besoins. Par exemple à l'UD nous organisons parfois des réunions traduites en plusieurs langues. La CGT a ici à jouer son rôle d'éducation populaire et d'émancipation".

A voir aussi

Document

12 piquets de grève pour la régularisation des travailleurs sans papiers

On se souvient des mouvements de régularisation impulsés par la CGT en 2008 et 2009. Cette fois, ils sont en grève depuis le 1er octobre 2019 en Ile-de-France. En particulier ici sur le piquet de…

Actualité

Pas de fachos dans nos quartiers !

Des militants « Génération identitaire » ont occupé ce matin, 29 mars, le toit de la CAF de Bobigny (Seine-Saint-Denis), banderole haineuse et slogans xénophobes à l'appui.

Communiqués de presse

CAF DE BOBIGNY La CGT dénonce l’action de Génération Identitaire

La CGT dénonce fortement l’action menée, le 28 mars au matin, par Génération Identitaire, à la CAF de Bobigny (Seine-Saint-Denis) où a été déployée une banderole « de l’argent pour les Français, pas…

Nos repères CGT

Cette politique énergétique doit tenir compte de la préservation de l’environnement et des ressources planétaires. L’énergie est un produit de première nécessité, des tarifs doivent être adaptés aux moyens des usagers, un accès minimum doit être garanti et financé par la solidarité.

La CGT propose le droit à un emploi choisi, stable et de qualité pour les salariés saisonniers.