actualité
actualité

A Monoprix, pas d'arrêt du travail après le suicide d'un employé

Publié le 9 oct 2017
Temps de lecture : 2 min.
Un salarié de l’enseigne Monoprix du Raincy, en Seine-Saint-Denis, s’est suicidé sur son lieu de travail jeudi 5 octobre au matin. Employé du magasin depuis trente-quatre ans, il se serait défenestré, peu après avoir pris son service à 6 heures, du 3e étage du bâtiment, situé sur l'avenue de la Résistance, près de la gare RER du Raincy...

Un salarié de l’enseigne Monoprix du Raincy, en Seine-Saint-Denis, s’est suicidé sur son lieu de travail jeudi 5 octobre au matin. Employé du magasin depuis trente-quatre ans, il se serait défenestré, peu après avoir pris son service à 6 heures, du 3e étage du bâtiment, situé sur l'avenue de la Résistance, près de la gare RER du Raincy.
Une enquête a été ouverte par le commissariat du Raincy, et une cellule psychologique mise en place, selon la directrice de la communication de Monoprix.
C’est l’attitude de la direction de Monoprix qui a suscité la polémique : le magasin n'est resté fermé que quelques heures et a rouvert vers 11h,
La direction du groupe a assuré que « la décision avait été prise en concertation avec les équipes », ajoutant que « plusieurs experts ont confirmé que la reprise du travail protège » les salariés dans de telles situations.
Selon des témoignages, la directrice aurait annoncé aux salariés « que le mieux était d’ouvrir le magasin », une affirmation qu’aucun employé n’aurait osé contester. La direction aurait également demandé aux employés « de garder le secret », « pour ne pas faire peur à la clientèle ».
A la question de savoir pourquoi un salarié s’était donné la mort sur le lieu de travail, l’enquête n’a, pour l’instant, apporté aucune réponse. Plusieurs employés du Monoprix font cependant référence à des conditions matérielles de travail difficiles, à des arrêts maladie fréquents ou à des abandons de postes.

Les élu-e-s et mandaté-e-s CGT Monoprix, ainsi que la Fédération CGT du Commerce et des Services dénoncent l’attitude de la Direction Monoprix qui a ré-ouvert le magasin trois heures après ce drame. Cela minimise sa responsabilité face à ce drame humain.
Les élu-e-s et mandaté-e-s CGT Monoprix et la Fédération présentent toutes leurs sincères condoléances à la famille.|

A voir aussi

Actualité

Campanile Bussy-St-Georges et Arcueil : victoire pour les sans-papiers des sous-traitants

13 salarié.e.s sans papiers des sociétés sous-traitantes pour les hôtels Campanile de Bussy-St-Georges et Arcueil vont obtenir leurs documents de demandes de régularisation.

Actualité

La direction de la tour Eiffel rompt les négociations

Alors que la direction de la société d’exploitation de la tour Eiffel (Sete) a suspendu les négociations avec les syndicats relatives à la réorganisation de la vente des billets pour ce monument. La…

Actualité

Monoprix Gambetta: rassemblement de soutien en vue de la réunion avec la direction

Après plusieurs actions, la direction de Monoprix a enfin décidé de rencontrer les salariés, vendredi 25 mai à 11h30, afin de trouver une solution aux problèmes auxquels ces derniers font face. Un…

Nos repères CGT

La CGT propose le droit à un salaire de base minimum de première embauche lié au niveau de qualification.

La CGT propose un SMIC à 1 800 euros et des salaires minimums partout en Europe.