actualité
actualité

Campanile Bussy-St-Georges et Arcueil : victoire pour les sans-papiers des sous-traitants

Publié le 11 aoû 2018
Temps de lecture : 1 min.
13 salarié.e.s sans papiers des sociétés sous-traitantes pour les hôtels Campanile de Bussy-St-Georges et Arcueil vont obtenir leurs documents de demandes de régularisation.

En grève le 2 août pour obtenir leur régularisation, 12 femmes de chambres et équipiers salariés du sous-traitant EGNH pour l'hôtel Campanile de Bussy-St-Georges, ont obtenu moins de 24h plus tard les papiers nécessaire au dépôt de leur dossier de régularisation en préfecture.

Certains d'entre eux travaillaient depuis plusieurs années pour des entreprises de sous-traitances du groupe Louvre- Hôtels, propriétaire de Campanile, et celles-ci n'avaient pas pris la peine de régulariser leur situation. Un salarié de l'hôtel Campanile d'Arcueil a, dans la foulée et sous la pression d'une nouvelle grève, obtenu également les précieux documents.

Le syndicat CGT Hôtel de prestique et économiques se félicite de ces belles victoires, qui ont su mobiliser des salarié.e.s en situation de grande précarité sociale, victimes d'entreprises sous-traitantes sans scrupules.

A voir aussi

Actualité

La direction de la tour Eiffel rompt les négociations

Alors que la direction de la société d’exploitation de la tour Eiffel (Sete) a suspendu les négociations avec les syndicats relatives à la réorganisation de la vente des billets pour ce monument. La…

Document

S'engager, c'est changer leurs vies : portraits de syndicalistes. 5. Mahamadou

Pressions, intimidations, procédures de licenciement en contradiction avec l’avis de l’inspection du travail et la loi... Paprec* Île-de-France continue d’exercer ses pratiques ignobles à l’égard de…

Nos repères CGT