Les heures non payées depuis 2012 seront indemnisées

Temps de lecture : 1 min.
Publié le 11 juin. 2018
En 2012, au moment de la fusion des quatre universités lorraines, contre l'avis du comité technique, et sans consulter le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, le président a décidé que tous les personnels BIATSS (ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé et des bibliothèques) allaient travailler 36 h 40 par semaine, alors que la moitié d'entre eux étaient à 35 h...

En 2012, au moment de la fusion des quatre universités lorraines, contre l'avis du comité technique, et sans consulter le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, le président a décidé que tous les personnels BIATSS (ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé et des bibliothèques) allaient travailler 36 h 40 par semaine, alors que la moitié d'entre eux étaient à 35 h.

La Fédération de l'éducation de la recherche et de la culture CGT se félicite que cette décision ait été annulée par la justice, et qu'elle donne la possibilité aux 1 500 agents concernés de demander l'indemnisation des heures travaillées en trop depuis quatre ans.

Sur le même thème