Élections professionnelles : la CGT RATP redevient le 1er syndicat

Imagette
Publié le 16 déc 2021
Temps de lecture : 2 min.
Avec 2285 voix supplémentaires par rapport à 2018, la CGT RATP est arrivée en tête aux élections professionnelles, le 26 novembre dernier. La CGT redevient la première organisation syndicale. Un succès confirmé cette semaine avec l’élection des administrateurs aux caisses de retraite de la RATP.

Lors du premier tour des élections des membres titulaires des CSE, en novembre, le syndicat CGT a obtenu 8 261 voix (31,78 %).

Il devance de plus de 1000 voix une coalition de 4 organisations autour de l’étiquette FO qui a rassemblée 27,60 % des suffrages.
L’UNSA, qui avait remporté d’une courte tête les élections précédentes devant la CGT, recueille cette année, 22,96 % des voix.

Un beau résultat, d’autant plus encourageant que la participation  a progressé de plus de 10 points, passant de 57,87% en 2021, contre 45,13% en 2018.

La CGT a notamment doublé ses voix parmi les agents des centres bus. Dans cette section, la CGT a réalisé, ses dernières années, de nombreuses nouvelles adhésions.

La mobilisation contre la réforme des retraites et le travail syndical pour dénoncer les conséquences de l’ouverture à la concurrence de l’entreprise ont marqué l’engagement des militants sur le terrain.  

Le succès de la CGT s’est confirmé, cette semaine, aux élections des administrateurs à la caisse de retraite du personnel de la RATP.

Avec 56,86 % des voix chez les agents actifs et 56,50% chez les retraités, la CGT-RATP sort première de nouveau. Elle obtient ainsi 7 sièges sur 12 (6 actifs sur les 10 et 1 retraité sur les 2).

La CGT progresse ainsi de plus de 17,78 % chez les actifs et de plus de 5,58 % chez les retraités.

Le message est clair pour le syndicat : par ce vote, les électeurs confirment leur « volonté de défendre et de faire évoluer favorablement leurs droits dans notre régime par répartition. Ils sont également attaché.es à la Solidarité intergénérationnelle et à l’intervention de leurs représentants dans les arbitrages collectifs et individuels de la caisse de retraite. »
 

A voir aussi

Actualité

Transports : un tassement des salaires intenable

Les négociations sur les salaires sont au point mort dans la branche du transport de marchandises. Depuis le 1er janvier et la revalorisation du SMIC, les plus bas salaires de la branche sont…

Actualité

Grâce à la mobilisation, le train des primeurs redémarre

La remise en circulation du train Perpignan-Rungis est une première victoire pour la CGT, qui appelle au retour à un vrai service public du fret.

Actualité

Manifestation du 5 octobre à la RATP : pour un vrai service public des transports

Une assemblée générale a rassemblé les salariés de la RATP contre la filialisation des ateliers de maintenance. Face à la mise en concurrence du secteur, la CGT redit son attachement au service…

Nos repères CGT

Il faut mettre en cohérence les besoins de déplacement des personnes, d’acheminement des marchandises, et l’organisation du système du transport. Celle-ci doit être compatible avec le développement humain durable. Cela implique une maîtrise publique comme outil de régulation et contrôle.

La CGT propose un SMIC à 2 000 euros brut pour la durée légale du travail en vigueur.