actualité
actualité

Inégalités : baisse du salaire après le premier enfant

Publié le 22 oct 2019
Temps de lecture : 1 min.
L’Insee a publié une enquête le 10 octobre portant sur les trajectoires professionnelles des femmes après l’arrivée d’un enfant. Les femmes les moins rémunérées accusent une perte de 40 % du salaire.

L’analyse porte sur des individus travaillant dans le secteur privé en France métropolitaine entre 2005 et 2015. Résultat : les femmes les moins bien rémunérées sont les plus affectées. L’arrivée d’un enfant conduit les femmes à réduire ou à interrompre leur activité professionnelle, parfois de manière définitive.

Cette situation entraine une diminution de 20 % de leur revenu salarial cinq ans après l’arrivée d’un enfant. Leur salaire horaire diminue d’environ 5 % par enfant, une baisse qui persiste pendant au moins cinq ans après la naissance.

D’après l’Insee, ces pertes de revenu traduisent une « décision » des ménages :

  • d’une part, les ménages pourraient valoriser une répartition des tâches inégalitaire après l’arrivée d’un enfant ;
  • d’autre part, la décision de travailler ou non peut se faire en comparant le produit d’une heure passée au travail et d’une heure passée à la maison (par exemple le rapport entre le coût de la garde d’enfant et la perte de revenu).

Les salaires des femmes étant en moyenne de 20 % inférieur à celui des hommes, ce système accroît donc de façon mécanique les inégalités salariales femmes-hommes et ce jusqu'à la retraite.  

Des pertes de revenu très prononcées pour les bas salaires : jusqu’à 40 % et presque négligeables pour les mieux rémunérées.

Et pour les hommes ?

L'arrivée d’un enfant n’a quasiment aucun impact pour les hommes, hormis sur les mieux rémunérés d’entre eux qui augmentent leur activité.

 

A voir aussi

Actualité

Recours de la CGT contre la réforme de l'assurance chômage

La CGT a déposé aujourd’hui un recours devant le Conseil d’État pour contester le décret du 26 juillet 2019 relatif au régime d’assurance chômage, qui va toucher les chômeurs dès le 1er novembre. Les…

Nos repères CGT

La CGT propose une organisation du temps de travail permettant à chaque salarié de concilier vie privée et vie professionnelle.

La CGT propose un SMIC à 1 800 euros et des salaires minimums partout en Europe.

Pour aller plus loin