Une campagne pérenne pour la reconquête des services publics

Temps de lecture : 3 min.
Publié le 25 mai. 2023
Des militants de toute la France ont participé à la mobilisation nationale du 12 au 14 mai 2023, à Lure en Haute-Saône pour donner un nouvel élan pour les services publics.
Imagette
France Services publics

La CGT, la Convergence de Défense et Développement des Services Publics, la Coordination Nationale des Hôpitaux et Maternité de Proximité et la Convergence Nationale Rail et les organisations syndicales ont créé une mobilisation sur le modèle de Guéret 2005 et 2015 réunissant usagers, personnels et élus, les organisations syndicales, associatives et politiques.

Lure a déjà connu une mobilisation gigantesque pour sauvegarder son centre pénitencier : si le centre fermait, la gare allait suivre, puis le bureau de Poste, les médecins, etc.

À la campagne et à la ville, en métropole et en Outre-Mer, la pandémie a démontré l’absolue nécessité de disposer de services publics correctement dotés sur l’ensemble du territoire, d’une sécurité sociale solide, d’une retraite juste et légitime et d’agents publics qui ont les moyens de réaliser leurs missions au service de l’ensemble de la société.

“La suite de ces journées de mobilisation, c’est de poursuivre la campagne de reconquête des services publics, en lien avec la campagne pour la reconquête industrielle” assure Nathalie Bazire, membre du bureau exécutif de la CGT en charge des enjeux territoriaux .

“Cette campagne a vocation à traverser toute la CGT sur ces questions de service public au-delà des agents de la fonction publique.”

La baisse des impôts et la diminution du déficit et de la dette publique sont au cœur de la politique portée par l’exécutif.

Elles relèvent de choix économiques et politiques qui sont une grave faute historique. Ces choix historiques se manifestent par un démantèlement des services publics, alors qu’ils sont un élément important de réduction des inégalités, d’inclusion sociale.

“Les services publics sont un amortisseur social. C'est particulièrement intéressant de le rappeler au moment où le Gouvernement engage la réforme des retraites, détricote l'assurance chômage et lance le projet France Travail. La CGT est clairement opposée à toutes ces annonces de transformation des services publics” souligne Nathalie Bazire.

Le débat public doit porter sur les moyens et les objectifs des politiques publiques, l’aménagement du territoire, l’augmentation des salaires, des retraites et des pensions, l’amélioration des conditions de travail et de vie, la réorientation de la numérisation des services publics.

La CGT souhaite remplacer la recherche effrénée du moindre coût et du profit par un objectif central : la couverture des besoins de l’ensemble de la population au nom de l’intérêt général.

Partout où les services publics reculent, partout où les populations ont le sentiment que la puissance publique les abandonne, on constate la progression de l’extrême-droite. Il est urgent de redonner aux services publics leurs missions garantissant l’accès et la réponse aux besoins pour tous pour une autre logique de développement de l’égalité, du plein emploi, articulant la reconquête et la transformation de l’appareil productif et une juste transition écologique.
 

Sur le même thème

evenement

Appel à la mobilisation pour les salaires dans la fonction publique

Lire la suite
Actualité

L'éducation en grève dit stop au mépris du gouvernement

Lire la suite
Actualité

Un plan d’investissement pour protéger nos enfants

Lire la suite