Soutenir les camarades de Sonelog

Temps de lecture : 1 min.
Publié le 3 mai. 2023
Le 4 mai 2023, un CSE extraordinaire était convoqué à Lyon avec à l’ordre du jour le projet de licenciement de trois élus CGT de l’entreprise Sonelog – Sonepar, le Pontet (Vaucluse).
Imagette
Luttes gagnantes

Les salarié.es de Sonelog le Pontet ont mené une lutte exemplaire d’un mois complet pour l’amélioration de leurs conditions de rémunération. Ils demandaient une prime de 1 000€.

Un mois complet de grève 7j/7, jours et nuits par tous les temps, sans salaire

Malgré plusieurs tentatives de négociations des élus CGT, l’entreprise a fait le choix du pourrissement, allant jusqu’à menacer les grévistes.

Interpelée par la CGT, la direction départementale du travail a tenté d’organiser des réunions de médiation, sans résultat.

Sur demande de la préfète de Vaucluse, la direction régionale du travail PACA a pris le dossier en main via une commission de conciliation, le 14 avril, réunissant les parties prenantes ainsi que des représentants des salarié.es et des organisations patronales « neutres ».

Un accord de fin de conflit a été signé ce jour-là répondant en partie aux revendications des salarié.es (800€) et mettant fin au conflit. À l’issue de cette journée complète de négociations, tout le monde semblait satisfait.

Lundi 17 avril 2023, les salariés ont repris le travail sous les applaudissements des camarades de l’interpro CGT. 

Sonelog – Sonepar ne comptait pas en rester là

Toute la semaine s’est bien déroulée jusqu’au vendredi ... Le vendredi, l’esprit revanchard de la direction s’est manifesté : une douzaine de salarié.es se sont vu remettre en main propre des lettres de convocation préalable à sanction pouvant aller jusqu’au licenciement, assorties de mises à pied conservatoires comme si les salarié.es présentaient un danger pour leurs collègues.

Depuis, le nombre est passé à 25 convocations dont trois élus de la CGT.

“Ces actes viennent en violation complète des termes de la sortie de crise. Ces salarié.es vont donc subir la double peine pour avoir revendiqué une augmentation légitime aux vues du chiffre d’affaires de l’entreprise” s’indigne  Fred Laurent Secrétaire général de la CGT de Vaucluse.

Présent dans 40 pays, le groupe revendique sans aucun scrupule que 2022 restera dans les mémoires la meilleure année de tous les temps.

“Nous avons réalisé les meilleures performances de notre secteur. Le Groupe atteint un nouveau record avec un chiffre d'affaires de 32,4 milliards d'euros, soit une augmentation de 28 % par rapport à 2021, et une croissance autonome de 18,5 %.”

Sur le même thème

Actualité

Quel est le montant des exonérations de cotisations sociales dans votre entreprise ?

Lire la suite
Actualité

Comment des millions de salarié·es se sont retrouvé·es au Smic?

Lire la suite
Actualité

[Note éco] Exonérations de cotisations sociales, prime d'activité et trappe à bas salaires

Lire la suite