Complémentaires retraite : travailler plus longtemps pour de plus petites retraites ?

Temps de lecture : 2 min.
Publié le 5 oct. 2022
Les négociations de la retraite complémentaire se tiennent aujourd'hui, jeudi 6 octobre entre syndicats et MEDEF, avec un conseil d’administration de l'Agirc-Arrco, la caisse de retraite complémentaire obligatoire du privé. La Cgt appelle à manifester devant le siège de l'Agirc-Arrco à Paris où devrait se décider le niveau d’augmentation du point retraite.
Imagette
calcul retraite

Entre 30 et 60 % du montant de la retraite globale

La pension versée par l'Agirc-Arrco(Association générale des institutions de retraite des cadres Association pour le régime complémentaire des salariés) complète la pension de base versée par le régime obligatoire.Elle représente entre 30 et 60 % du montant de la retraite globale.

19,3 millions de salariés cotisent à l'Agirc-Arrco et 13,2 millions de retraités en reçoivent une retraite complémentaire.

Des baisses pour tous

Chaque année, le Conseil d'administration de l'Agric-Arrco définit le niveau de retraite pour les salariés qui font valoir leur droit à la retraite dans l’année qui suit.

Depuis 2011, selon les chiffres de l'Agirc-Arrco, la pension moyenne a diminué de 8,4 % pour les ouvriers et les employés, de 17,9% pour les ingénieurs et cadres.

Face à une inflation galopante qui devrait atteindre les 8 % en fin d'année, la récente augmentation de 4 % du régime général ne suffit pas à endiguer la baisse du niveau de vie des retraités.

Moins de points acquis pour le même salaire

Chaque année, le salarié obtient des points pour sa retraite en fonction du montant de son salaire.Ce n'est qu'au moment de faire valoir son droit à la retraite qu'il connaît le montant de celle-ci.Depuis plusieurs années, la tendance est la suivante : moins de points acquis pour le même salaire.

Concrètement, souligne un rapport du Conseil d'Orientation des Retraites (Cor), « un cotisant acquiert pratiquement deux fois moins de droits 2018 à l'Arrco qu'il en acquérait en 1973 avec le même euro de cotisation.»

Pour la CGT, il faut revaloriser les retraites à 6,2 %, et changer le mode de calcul des retraites complémentaires.C'est possible dans la mesure où l'Agirc-Arrco a dégagé d'importants excédents en 2021 et ses réserves sont abondantes.

Impact de la mise en place des coefficients de solidarité à l'AGIRC-ARRCO

Depuis 2017 ( Articles 98 et 99 de l'ANI du 17/11/0217), l’application d’un coefficient minorant (ou bonus/malus) fait chuter le taux de remplacement ( entre 2% à 4% selon le profil du retraité)pour les nouveaux retraités nés à partir de 1957 et qui liquident leur retraite moins de 4 trimestres après l'obtention du taux plein du régime général.

En 2020, près de 442 921 des nouveaux retraités au régime AGIRC ARRCO étaient potentiellement concernés par ces coefficients.

Voici quelques exemples d'impact selon les profils :

Impact des coefficients de solidarité AGRIC ARRCO

Lire : Pour Jean, né en 1958 qui a fait toute sa carrière au salaire moyen (des hommes non cadre), l'application du coefficient de solidarité lui fait perdre 510€ par an, soit -1,9 % sur son taux de remplacement sur 3 ans.

 

Sur le même thème

Communiqués de presse

La question du pouvoir d’achat reste la préoccupation principale pour les retraités, comme pour les salariés

Lire la suite