Congrès CGT : la lutte contre la réforme des retraites sera au coeur de l'actualité

Temps de lecture : 2 min.
Publié le 26 Mar. 2023
Après une mobilisation du 22 mars historique dans le Puy-de-Dôme comme ailleurs, avec 49 300 sur Clermont-Ferrand et 52 300 manifestants recensés dans le département, l'organisation locale CGT se met en ordre de marche pour concilier deux temps forts : l’organisation du congrès national de la CGT et une mobilisation sans faille contre la réforme des retraites.
Imagette
Manifestation Clermont Ferrand

Alors que le 53e Congrès de la CGT se déroule du 27 au 31 mars à Clermont-Ferrand, la mobilisation contre la réforme des retraites ne faiblit pas.

Ce congrès, moment fort du débat sur la stratégie et la forme d’organisation du syndicat pour les trois années à venir, marque aussi le renouvellement de la direction confédérale.

La CGT n’a eu de cesse d’agir pour défendre l’intérêt des travailleur.euse.s, conquérir des droits et les améliorer.

Le tout avec comme objectif la transformation sociale pour une autre répartition des richesses, pour une société plus juste, respectueuse de son environnement et un monde de paix.

Les organisations syndicales et les organisations de jeunesse du Puy de Dôme se sont réunies vendredi 24 mars pour décider unitairement des modalités du prochain temps fort pour faire échouer les projets du "méprisant" de la République qui n'a plus d'autres choix que de retirer sa réforme des retraites.

Il a été décidé d'une nouvelle manifestation le 28 mars prochain au départ de la Place du 1er Mai à partir de 10h00 à Clermont-Ferrand.

“Il y a fort à parier qu'un nouveau record de participant-e-s soit battu sur la capitale auvergnate” anticipe Ghislain Dugourd, secrétaire général de  l'Union Départementale Cgt 63.

Localement, les arrêts de travail sont de plus en plus nombreux dans tous les secteurs, les grèves reconductibles se massifient et les jeunes se mobilisent dans les lycées et les facs.

L’UD CGT 63 et les syndicats CGT Mines Energie OE 63 et UFICT Energie 63 avaient déjà fait preuve d’imagination le 22 mars 2023.

Ils avaient mis en sobriété énergétique la zone industrielle du Brézet, qui accueillait ce jour là le Séminaire EDF de l’encadrement Hydro Centre !

Ils revendiquent également la mise en sobriété énergétique de la zone industrielle de Lempdes, de la zone industrielle du Zénith d’Auvergne et celle de la zone industrielle d’Ennezat.
Les travailleurs-es du Puy-de-Dôme généralisent la grève dans les entreprises et services, et multiplient les initiatives revendicatives.

À Clermont-Ferrand, terre de résistance depuis toujours, ils seront encore plus nombreux à la prochaine journée de mobilisation unitaire interprofessionnelle, mardi 28 mars 2023.

Sur le même thème

Actualité

Contre la réforme des retraites nous sommes déterminé.e.s !

Lire la suite
Actualité

Pénibilité, horaires décalées : départs en retraite anticipée !

Lire la suite
Actualité

AGIRC ARRCO : la CGT signe pour s’opposer à la ponction du gouvernement sur l’argent des salarié·es et des retraité·es

Lire la suite