Militer n’est pas un crime !

Temps de lecture : 2 min.
Publié le 4 avr. 2024
Une fois de plus, un militant de la CGT est arrêté dans le cadre de l’exercice de son activité syndicale.
Imagette
Visuel Pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales

Kamel Brahmi, Secrétaire général de l’Union Départementale (UD) CGT 93 a été arrêté à l’issue de l’action « plan d’urgence 93 » de ce matin, lors de l’inauguration de la piscine olympique, à Saint-Denis.

Les organisations de la CGT ont, sans attendre, appelé à un rassemblement pour exiger sa libération immédiate.

 

 

Ce rassemblement, à l’appel de l’UD93, l’URIF, la Ferc, la CGT Éduc’Action 93, la CGT Éduc’Action, la Confédération Générale du Travail est en cours depuis 12h30, devant le commissariat central de Saint-Denis, au 10 avenue Jean-Moulin.

La conseillère sociale de la ministre Belloubet et le préfet Nunez ont été alertés.

Pour la CGT, cette arrestation du Secrétaire général de l’UD CGT 93 s’inscrit sur une longue liste de syndicalistes de la CGT attaqué·es dans le cadre de leur activité syndicale, preuve de l’intensification de la répression antisyndicale et de la criminalisation du mouvement social, en France.

 

Mise à jour à 19h

Sur le même thème

evenement

Rassemblement pour la liberté d’expression devant le tribunal de Lille

Lire la suite
Actualité

Bafouer le droit de manifester et les libertés syndicales : une constante gravissime du gouvernement

Lire la suite
Actualité

Mobilisation pour le respect des libertés syndicales

Lire la suite