actualité
actualité

Activité partielle et activité partielle longue durée

Publié le 10 nov 2020
Temps de lecture : 2 min.
Afin de limiter les conséquences de la Covid-19 sur l’activité, le gouvernement a notamment décidé d’élargir les conditions de recours au dispositif d’activité partielle.

Face à la crise sanitaire, de très nombreuses entreprises ont eu recours au dispositif d'activité partielle

Le gouvernement a rédigé des décrets, des ordonnances et des arrêtés qui adaptent l’activité partielle à ces circonstances exceptionnelles, dont la plupart sont applicables jusqu'au 31 décembre 2020.

Le gouvernement a également créé un nouveau dispositif d'activité partielle, renommé à plusieurs reprises : initialement surnommé « ARME » (activité réduite pour le maintien dans l’emploi), il est devenu l’« APLD » (activité partielle de longue durée) pour finalement être appelé « DSAP » (dispositif spécifique d’activité partielle).

Ce dispositif part du même principe que l’activité partielle de droit commun : l’employeur reçoit une aide de l’État lui permettant de « maintenir l’emploi », les horaires de travail des salariés sont réduits et leur salaire est en partie maintenu.

Seule différence : une entreprise peut avoir recours à l'APLD dans n’importe quel contexte et peut adapter le dispositif via un accord collectif ou un document unilatéral.

Par ailleurs, l’employeur est censé prendre des engagements en matière d’emploi et de formation professionnelle, qui sont en réalité plutôt illusoires.

Quelle indemnisation des salariés ?

Pour les salariés : sauf accord plus favorable, la rémunération est maintenue à hauteur de 84 % du net (70 % du brut) pour les heures non travaillées. Le salaire des salariés au Smic est intégralement maintenu.

À compter du 1er janvier 2021, l’indemnité versée aux salariés est réduite à 60 % de leur rémunération brute, dans la limite d’une indemnité horaire de 4,5 x le Smic.

Vous souhaitez en savoir plus ? Téléchargez la note explicative sur le régime de l'activité partielle et du dispositif spécifique d'activité partielle longue durée.

Accédez à davantage de contenu sur le site Analyses et propositions.

A voir aussi

Actualité

Rassemblements le 5 décembre : pour l’emploi, les droits sociaux et les libertés

La crise sanitaire, mal gérée par ce gouvernement, se transforme en grave crise économique, sociale, écologique et démocratique. À chaque annonce, des milliers de personnes basculent dans une extrême…

Actualité

Travailler moins, travailler mieux, travailler toutes et tous !

À l’heure où « la relance de l’économie » est prétexte pour demander toujours plus de sacrifices aux salariés, la CGT propose de sortir de cette crise en transformant profondément notre modèle de…

Actualité

Vers la semaine de 32h

Plusieurs ordonnances ont été adoptées dans le cadre de l'Etat d'urgence sanitaire. L’une d'elles permet de travailler jusqu’à 60 heures par semaine. Dans le même temps, le Medef demande à augmenter…

Nos repères CGT

La CGT propose une organisation du temps de travail permettant à chaque salarié de concilier vie privée et vie professionnelle.

La CGT propose un SMIC à 1 800 euros et des salaires minimums partout en Europe.