Salaires : une mobilisation pour des augmentations nécessaires.

Temps de lecture : 2 min.
Publié le 26 jan. 2022
Les salaires se tassent alors que le coût de la vie augmente. Plus de 170 mobilisations pour les salaires et l'emploi sont organisées ce jeudi 27 janvier à l'appel de la CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL.
Imagette
bandeau augmenter les salaires maintenant

Dans un contexte d'explosion des inégalités, la CGT appelle à une journée de mobilisation interprofessionnelle le jeudi 27 janvier, aux côtés de FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL.

« Beaucoup de salariés réalisent que leurs entreprises ont à la fois fait des profits et reçu des aides publiques alors qu'eux ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts. » commente Nathalie Verdeil, responsable confédérale.

Les entreprises sont en bonne santé. Selon l'Insee, leur taux de marge atteint un niveau historique de 34 %.

Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, expliquait même sur France Inter le 6 janvier que les entreprises sortaient « d’une bonne année 2021 » affirmant que « comme il y a eu deux ans de vaches maigres, il y aura des augmentations de salaires. »

Jeunes, actifs, demandeurs d’emploi et retraités sont concernés.

La CGT défend une augmentation de tous les salaires, du privé comme du public.

Plutôt que des primes ou des mesures qui ne concerneraient que certaines catégories de travailleurs, la CGT prône des augmentations générales, plus justes.

Pour la CGT, le montant du SMIC doit être porté à 2000 euros.

Le point d'indice, qui permet de calculer le salaire brut des fonctionnaires, n'a quasiment pas augmenté depuis plus de 10 ans. Il doit être réévalué.

Des mesures doivent également être prises en direction de la jeunesse confrontée à une précarité grandissante.

Quant aux retraités, ils ont perdu depuis 2014 plus de 10 % de pouvoir d'achat. La CGT demande que le montant des pensions soit proportionnel à l'évolution du salaire moyen.

A l'issue de la journée de mobilisation du 27, « l'intersyndicale se réunira pour envisager les mouvements futurs à partir de la dynamique du 27, en espérant élargir l'intersyndicale. » conclut Nathalie Verdeil.

Sur le même thème