Mobilisation générale pour le 29 septembre

Temps de lecture : 3 min.
Publié le 26 Sep. 2022
Dans la continuité des mobilisations du premier semestre pour les salaires et le pouvoir d’achat, la CGT amplifie son engagement de terrain pour la préparation de la journée nationale d’action du 29 septembre.
Imagette
mobilisation générale 29 septembre

Depuis la rentrée, la colle et les photocopieurs chauffent dans les locaux de la CGT. Les affiches et les tracts se diffusent, les assemblées générales se multiplient. La carte de France des mobilisations se remplit.

Toutes les fédérations de la CGT ont appelé à la grève pour le 29. Dans les entreprises, les appels s’accumulent. Au 19 septembre, la Fédération Nationale Agroalimentaire et Forestière de la CGT (FNAF) recensait plus de 200 appels à la grève.

“L’Union départementale de l’Allier en compte, à ce jour, 40 appels de syndicats dont 17 dans le privé. Ce chiffre n’est pas exhaustif, mais à titre de comparaison, nous en comptabilisions 55 au plus fort des mobilisations contre la réforme des retraite à l’hiver 2019/2020.” Laurent Indrusiak, Secrétaire général CGT de l’Allier.

L’heure est à la mobilisation, pas à la résignation

Le mouvement des salariés du premier semestre autour des salaires et du pouvoir d’achat prend de l’ampleur. Les unions départementales CGT continuent de relever de nombreuses luttes locales principalement sur les salaires. Face à l’envolée des prix, les directions ont du mal à tenir la pression sur les salaires. Même dans les entreprises où des revalorisations avaient été obtenues en début d’année, les salariés se (re)mettent en grève.

Chez Dassault par exemple, les débrayages pour les salaires ont repris la semaine dernière. En avril dernier, après un long mouvement de grève perlée, les salariés avaient obtenu une hausse de 140€ bruts sur 13 mois et le paiement de 80% des jours de grève. La colère touche toutes les catégories professionnelles.

Selon le baromètre annuel des cadres de l’UGICT 2022, 48 % des cadres sont prêts à manifester pour défendre leur retraite et 37% pour gagner une augmentation de leur salaire. 38 % se disent même prêts à se syndiquer.

Un mouvement de contestation européen qui s'amplifie

Cette mobilisation générale de la CGT, encouragée par la montée du mécontentement de la politique gouvernementale et patronale, est un élément déterminant pour la réussite de la journée de grève et de manifestation du 29 septembre.

D'ores et déjà, la CGT s’inscrit dans la poursuite du mouvement dans un périmètre unitaire le plus large possible alors que plusieurs journées de mobilisation sont en préparation en Europe (Grande Bretagne, Italie, Espagne, Belgique...) sur les salaires dans le cadre de la campagne de la CES.

Dans ce contexte, dès le 6 octobre prochain, une nouvelle journée d’action est programmée.

À l’initiative des camarades retraités de l’UCR-CGT pour exiger la revalorisation des complémentaires AGIRC-ARRCO, la direction confédérale propose de s’y engager largement pour porter les exigences d’augmentation générale des salaires et des pensions et la lutte contre le projet de réforme des retraites.

Sur le même thème

dossier

Agir pour les salaires et le pouvoir d'achat

Lire la suite