Grève des saisonniers : Perchistes très remontés dans les Alpes

Temps de lecture : 1 min.
Publié le 20 fév. 2020
Le week-end dernier, les saisonniers des remontées mécaniques de 40 stations de ski des Alpes étaient en grève. Les raisons de cette montée de fièvre : la réforme de l’assurance chômage et celle des retraites.
Imagette
Remontées mécaniques ski

Les nouvelles règles d’indemnisation de l’assurance-chômage qui s’appliqueront à tous les contrats à compter du 1er avril auront un impact directe sur la situation des saisonniers.

Pour un grand nombre d’entre-eux qui travaillent, comme souvent, l’hiver en station de ski et l’été à la mer, la baisse de revenu pourrait atteindre entre 20 à 50 % de leur indemnisation. Pour beaucoup, elle pourrait purement et simplement disparaître.

Une réforme qui les priverait de tout ou partie de leur revenu entre deux saisons rendant un peu plus difficile la vie déjà pas simple de centaines de milliers d’entre-eux.

Ces évolutions dans le mode de calcul de l’indemnisation du chômage auront des conséquences à plus long terme. Le projet de retraite à point, en débat au parlement et contesté dans la rue, prévoit, en effet, de ne plus tenir compte de périodes de chômage non indemnisées.

Une double injustice qui les condamne inévitablement à reculer leur âge de départ à la retraite et à la baisse du niveau de leur pension.

Signer la pétition :https://www.change.org/p/minist%C3%A8re-du-travail-indemnisation-chomage-des-saisonniers-stop-au-carnage-ch%C3%B4mage-saisonnier-b00c66e1-ef77-46f0-b609-ec7f85c3481f

Sur le même thème