Grève des saisonniers : Perchistes très remontés dans les Alpes

Imagette
Publié le 23 fév 2020
Temps de lecture : 1 min.
Le week-end dernier, les saisonniers des remontées mécaniques de 40 stations de ski des Alpes étaient en grève. Les raisons de cette montée de fièvre : la réforme de l’assurance chômage et celle des retraites.

Les nouvelles règles d’indemnisation de l’assurance-chômage qui s’appliqueront à tous les contrats à compter du 1er avril auront un impact directe sur la situation des saisonniers.

Pour un grand nombre d’entre-eux qui travaillent, comme souvent, l’hiver en station de ski et l’été à la mer, la baisse de revenu pourrait atteindre entre 20 à 50 % de leur indemnisation. Pour beaucoup, elle pourrait purement et simplement disparaître.

Une réforme qui les priverait de tout ou partie de leur revenu entre deux saisons rendant un peu plus difficile la vie déjà pas simple de centaines de milliers d’entre-eux.

Ces évolutions dans le mode de calcul de l’indemnisation du chômage auront des conséquences à plus long terme. Le projet de retraite à point, en débat au parlement et contesté dans la rue, prévoit, en effet, de ne plus tenir compte de périodes de chômage non indemnisées.

Une double injustice qui les condamne inévitablement à reculer leur âge de départ à la retraite et à la baisse du niveau de leur pension.

Signer la pétition :https://www.change.org/p/minist%C3%A8re-du-travail-indemnisation-chomage-des-saisonniers-stop-au-carnage-ch%C3%B4mage-saisonnier-b00c66e1-ef77-46f0-b609-ec7f85c3481f

A voir aussi

Actualité

Une intervention présidentielle « hors sol » et pleine de contradictions

Lors de son intervention télévisée d’hier, le président de la République a fait la démonstration de son décalage avec la réalité sociale du pays et a multiplié les contradictions. Un discours où la…

Actualité

Journée de mobilisation contre le racisme

Le samedi 12 juin 2021, une journée de mobilisation contre le racisme et les idées d'extrême droite est organisée par la CGT, dans l’unité, avec d’autres organisations, associations et partis…

Nos repères CGT

La CGT propose la construction d’une véritable démocratie culturelle.

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.