actualité
actualité

Vos droits : la procédure de licenciement pour faute

Publié le 22 juil 2019
Temps de lecture : 1 min.
Vos droits, est une nouvelle série de vidéos lancée par la CGT afin de vous aider à connaître vos droits dans le monde du travail et à les faire respecter.

En France, un employeur ne peut pas licencier un salarié du jour au lendemain. Il doit respecter une procédure, et notamment convoquer le salarié à un entretien préalable.

Quels que soient les faits reprochés au salarié (même si la faute est considérée comme grave ou lourde), l’employeur est tenu de le convoquer à un entretien préalable avant de la licencier, pour lui exposer les faits qui lui sont reprochés.

L'employeur est-il obligé de convoquer le salarié à un entretien préalable ? Dans quels délais ? Concrètement que se passe-t-il pendant l'entretien ?

Les réponses avec Anaïs Ferrer, responsable du service juridique de la CGT

A voir aussi

Actualité

Barème « Macron » : la fronde continue !

Alors que la Cour de cassation a rendu, mercredi 17 juillet 2019, un avis de conformité du plafonnement des indemnités pour licenciement abusif au regard des règles internationales, le combat n’est…

Actualité

Revenu universel d’activité : la précarité pour tous !

Alors qu'une nouvelle phase de concertation s'est ouverte le 11 juillet autour de la mise en place du revenu universel d'activité, la CGT dénonce les mesures qui consisteraient à faire peser la…

Actualité

Revenu universel d’activité : le grand big bang des prestations sociales

Lundi 3 juin, avait lieu le lancement de la concertation sur le revenu universel d’activité (RUA), évoqué pour la première fois par le gouvernement Macron dans le cadre du plan pauvreté. Derrière l…

dossier

Droit de grève, mode d'emploi

Le droit de grève a ceci de particulier qu’il s’agit d’un droit de désobéir, d’un droit à la révolte, d’un droit à la résistance reconnu par la Constitution mais aussi par des textes communautaires.

Nos repères CGT

La CGT propose la construction d’une véritable démocratie culturelle.

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.