Raison d'aller manifester le 5 octobre : les conditions de travail

Imagette
Publié le 1 oct 2021
Temps de lecture : 2 min.
Trois accidents du travail mortels dus à des chutes de hauteur ont eu lieu dans les Hauts-de-France au mois de juin. En 2019, ce sont huit accidents du travail mortels dus à des chutes de hauteur qui avaient été recensées dans la région... sur toute l'année.

45 % des salariés en télétravail sont en risque de dépression. 

Ce chiffre est issu de la vaste enquête menée par l'Ugict CGT (Union des ingénieurs cadres et techniciens CGT) auprès de 15 000 répondants.
98% d'entre eux souhaitent pourtant continuer à télétravailler à temps partiel : travailler chez soi évite des trajets, permet plus d'autonomie et une meilleure concentration.

Ces motivations disent en creux la dégradation des conditions de travail en présentiel.

Pour être effectué dans des conditions correctes, le télétravail doit être mieux encadré et rendre effectif un « droit à la déconnexion ».

La crise a aussi montré l'impact néfaste de la précarisation du travail.

La CGT défend une sécurisation des parcours professionnels et des droits nouveaux pour les salariés.
Elle exige l'annulation de la réforme de l'assurance chômage, catastrophique pour les plus précaires, qui alternent emplois et chômage.

Afin que les salariés ne subissent plus les crises sociales dont ils ne sont pas responsables, la CGT propose la création d'un nouveau statut du travail salarié, basé sur la continuité du contrat de travail que le travailleur soit en emploi ou pas.

Afin d'améliorer les conditions de travail et la qualité de vie des travailleurs, la CGT défend la mise en place d'une baisse du temps de travail hebdomadaire à 32 heures sans perte de salaire et sans accroissement de la charge de travail.

Cette mesure permettrait de mettre fin à la situation infernale de salariés épuisés par les heures supplémentaires pendant que d'autres peinent à retrouver un emploi.

A voir aussi

Actualité

Enquête sur le télétravail de l'Ugict : un encadrement nécessaire

L'Ugict CGT (Union des ingénieurs cadres et techniciens CGT) a mené une vaste enquête auprès des salariés, qui se disent massivement favorables au télétravail. Pour être effectué dans des conditions…

Actualité

Inspecteurs du travail au bord de la crise de nerfs

Des effectifs et des moyens toujours en baisse épuisent les inspecteurs du travail et ne leur permettent pas de mener à bien leur mission.

Actualité

La formation professionnelle accompagne l'emploi mais ne le crée pas

Pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire, le gouvernement a mis en place des dispositifs fondés sur le principe de « former pour ne pas licencier », en faisant…

Nos repères CGT

La CGT propose le droit à un salaire de base minimum de première embauche lié au niveau de qualification.

La CGT propose un SMIC à 2 000 euros brut pour la durée légale du travail en vigueur.