CAC40 : des résultats financés par les aides publiques

Imagette
Publié le 6 jan 2022
Temps de lecture : 2 min.
La nouvelle est tombée le 31 décembre. L’indice boursier parisien a enregistré en 2021, une hausse de 29% sur l’année. Du jamais vu depuis plus de vingt ans. Si toutes les places boursières mondiales sont euphoriques, c’est l’indice tricolore qui affiche les meilleurs résultats.

La confiance retrouvée des actionnaires s’explique avant tout par le déblocage des milliards d’aides publiques.

En 2020, au cœur de la pandémie, 100 % des sociétés du CAC 40 avaient bénéficié des aides publiques (tout en supprimant près de 30 000 emplois en France). Depuis, le gouvernement a annoncé la fin du "quoi qu’il en coûte". Mais pas pour tout le monde.

Si la plupart des aides mises en place au printemps 2020 (prêts garantis, exonérations de cotisations et charges, chômage partiel), ciblaient le secteur privé dans son ensemble (donc aussi aux petites et moyennes entreprises), les milliards d’euros dégagés depuis pour les plans de relance bénéficient majoritairement, voire exclusivement, aux grandes entreprises, de même que les achats de titres financiers par les banques centrales.

Un scandale dénoncé par la CGT qui réclame une réorientation et un conditionnement des aides publiques à l’intérêt général en donnant la priorité aux dimensions sociales et environnementales.

Pour la CGT, les aides accordées par l’État et les collectivités doivent être incitatives et progressives pour la réalisation d’objectifs à atteindre dans chaque entreprise : maintenir et développer l’emploi, analyser et transformer les situations de travail de chaque salarié pour conjuguer bien-être et efficacité, aider à la transition écologique, permettre des transformations utiles de productions.

Intervenir sur les aides publiques nécessite de les recenser à tous les niveaux de l’Europe au local, d’évaluer leurs coûts pour pouvoir évaluer leurs effets. C’est en ce sens que la CGT a lancé une campagne pour aider les syndicats à s’emparer de cet enjeu en publiant notamment un guide disponible ici.

A voir aussi

Actualité

Santé au travail : la responsabilité des employeurs transférée aux salariés ?

Votée en toute discrétion en août dernier, la réforme de la santé au travail qui rentre en application le 31 mars 2022, transfère la responsabilité des employeurs aux salariés.

Actualité

Quels risques chimiques au travail ?

La chimie est présente dans 70 % des biens de consommation. Presque toutes les activités sont concernées par des expositions aux risques chimiques, du coiffeur aux travailleurs de la construction en…

Actualité

Accidents du travail : moins d'accidents... déclarés ?

Au moins 37 personnes sont décédées dans un accident du travail depuis le début de l'année 2022, selon le compte Twitter « Accident du travail : silence des ouvriers meurent », qui tient le décompte…

Nos repères CGT

La CGT propose un SMIC à 2 000 euros brut pour la durée légale du travail en vigueur.

La CGT propose le droit à un salaire ou traitement répondant aux besoins avec la garantie d’un véritable déroulement de carrière.