actualité
actualité

La bataille des retraites continue… dans les urnes

Publié le 23 fév 2021
Temps de lecture : 2 min.
Du 1er au 15 mars, les agents de la fonction publique territoriale, les agents hospitaliers sont appelés à élire leurs représentants syndicaux au Conseil d’Administration de leur caisse de retraite (CNRACL).

Il y a un an, le gouvernement a été contraint de suspendre la réforme des retraites

Après les luttes de l’hiver dernier et la suspension de la réforme des retraites qu’elles ont imposées, ces élections se révèlent d’un enjeu capital pour tous ceux qui se sont battus.

Mais le président Macron et ses ministres n’ont pas pour autant renoncé à l’imposer « lorsque le moment sera venu ». 

C’est dans ce contexte que se dérouleront, du 1er au 15 mars, les élections des membres du Conseil d’administration de la caisse de retraite des agents territoriaux et des agents hospitalier (CNRACL). 

Un an après les mobilisations exceptionnelles pour la sauvegarde du régime par répartition, le niveau de participation et les résultats seront scrutés avec beaucoup d’intérêts et d’arrières-pensées. 

Si ce scrutin concerne en premier lieu les actifs et retraités hospitaliers et territoriaux, il nous concerne tous. 

L’enjeu est de donner une suite positive au puissant mouvement de décembre et janvier dernier. 

Une participation massive des salariés et un vote important pour la liste présentée pas la CGT conforteront la bataille menée pour sauvegarder et l’améliorer notre système de retraite pour tous.

Alors nous avons tous un rôle à jouer car nous côtoyons tous, chaque jour, des agents de la fonction publique territoriale ou hospitalier et nous pouvons les convaincre de voter.

A voir aussi

Actualité

CAF de Metz : une lanceuse d’alerte militante CGT menacée de blâme pour… « affichage sauvage » sur son bureau

Le 17 janvier 2021, Sandrine Mathis expliquait dans l'émission Capital comment la politique du chiffre de dossiers par la CAF pouvait conduire à ne pas examiner convenablement les droits des…

Actualité

Fonction publique : une campagne pour 10 % d’emplois en plus

La crise liée à la pandémie de coronavirus a révélé les carences des services publics, fragilisés par des années de politique austéritaire. La CGT a lancé une campagne le 10 décembre dernier pour…

Nos repères CGT

Ce pôle financier public reposerait sur la mise en réseau d’un ensemble d’institutions financières de statut public et semi-public exerçant des missions de service public et d’intérêt général.

La CGT propose un SMIC à 1 800 euros et des salaires minimums partout en Europe.