La France, championne des dépenses publiques

Imagette
Publié le 9 déc 2020
Temps de lecture : 2 min.
L’OCDE vient de publier les derniers chiffres concernant les dépenses publiques des pays européens. La France consacre 32 % de son PIB à ces dépenses, ce qui la place à la première place.

Des dépenses sont financées en grande partie par les cotisations sociales

C’est ce système de solidarité, géré par les travailleurs et non l’État, qui contribue à faire de la France un des pays les moins inégalitaires d’Europe. Selon les chiffres publiés par l’OCDE, la France est championne d’Europe de dépenses publiques.

Elle a consacré en 2019 32&nsp;% de son PIB à ces dépenses, tandis que la moyenne des 38 pays membres s'élève à 19,9 % (à titre de comparaison, la Finlande y consacre 29,6 %, le Danemark 29,2 %, la Belgique 28,7 % et l'Allemagne 25,4 %).

En France, la majorité de ces dépenses sociales est consacrée aux retraites et à la Sécurité sociale

Les retraites et réversion représentent 13,6% du PIB français, soit plus que la moyenne (7,8%), tandis que les dépenses de santé représentent plus de 8% du PIB (contre 5,6% en moyenne). Face à ces chiffres, les médias libéraux se sont empressé de moquer les « pourfendeurs du supposé ultralibéralisme français » (Les Échos).

Faut-il leur rappeler que ce sont les cotisations sociales, sans cesse attaquées par le patronat et les politiques libérales, qui financent en majorité ces dépenses publiques et contribuent à faire de la France un des pays les moins inégalitaires ?

Ces attaques contre les cotisations sociales se sont traduites en 2019 par une perte de 90 milliards d’euros pour les caisses de la Sécurité sociale (selon la Cour des comptes)

Dans son « plan de relance » – élaboré pour répondre à la crise sanitaire et économique – le gouvernement a décidé d’élargir encore les exonérations de cotisations sociales.

Une fois de plus, il a fait le choix de saborder le financement de notre système solidaire de Sécurité sociale, alors même que « la pandémie de Covid-19 va entrainer une augmentation marquée des dépenses sociales », observe l’OCDE.

Par ailleurs, ses dépenses publiques font aussi de la France, selon les statistiques de l’OCDE, l'un des 18 pays au monde les moins inégalitaires.

A voir aussi

Actualité

Sans papiers mais pas sans droits : deux ans de prison ferme pour le patron de MT BAT Immeubles

Nouvelle victoire pour les travailleurs sans papiers de l'avenue de Breteuil à Paris : le patron qui les exploitait hors de tout cadre légal vient d'être sanctionné par la justice.

Actualité

Contraindre les entreprises à lutter contre les violences et le harcèlement au travail

Le gouvernement a annoncé la ratification de la convention 190 de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) sur les violences sexuelles et le harcèlement dans le monde du travail. La CGT, CARE…

Actualité

COVID-19 : SOS Sans logis, mal logés et locataires !

Alors que le pays et le monde entier traversent une crise sanitaire sans précédent dans les mémoires modernes, la CGT se mobilise avec plusieurs associations pour défendre les plus précaires.

Nos repères CGT

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.

La CGT propose un SMIC à 2 000 euros brut pour la durée légale du travail en vigueur.