actualité
actualité

Secteur public : les règles différentes suivant le statut

Publié le 24 jan. 2019
Temps de lecture : 1 min.
Les travailleurs du secteur public sont régis par des règles très différentes suivant leur statut.

La réglementation en matière de droit de grève y est donc beaucoup plus complexe et diverse qu'en droit privé, d'autant que l'existence d'une mission de service public permet de restreindre l'usage de la grève plus strictement que dans le secteur privé.

Le secteur public regroupe des fonctionnaires titulaires ou stagiaires, et des salariés contractuels soumis au droit privé. Le régime du droit de grève diffère selon le type de secteur où travaillent ces agents (Services de l'Etat, collectivités territoriales, EPIC, EPA, entreprise de droit privé chargé de la gestion d'un service public (EDF, France Télécom, entreprise chargées de la propreté des villes, du ramassage des ordures, de la gestion de l'eau...). Les informations qui suivent sont donc à manier avec précaution et il est essentiel de se renseigner auprès de son syndicat ou de sa fédération CGT pour s'assurer du régime juridique applicable.

A voir aussi

Actualité

Projet de loi LOM, des reculs en perspective

Alors que le projet de loi « orientation et mobilités » est en discussion à l’Assemblée nationale, les réponses apportées par ce texte privilégient les solutions individuelles plutôt que collectives,…

Communiqués de presse

ÉDUCATION NATIONALE Le ministre de l’Éducation nationale fait le choix du passage en force !

Depuis plusieurs mois, les parents d’élèves et les personnels de l’Éducation nationale se mobilisent contre les réformes des lycées et, plus globalement, contre la politique du ministre qui reste…

Communiqués de presse

RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !

À partir du 13 juin, les citoyennes et citoyens qui soutiennent l’organisation d’un référendum sur la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP) auront 9 mois pour se manifester.

Nos repères CGT

Les politiques publiques constituent, au niveau international, européen, national et local, un enjeu démocratique, social, économique et environnemental, un atout pour la cohésion sociale, pour une transformation sociale et écologique. Leur mise en œuvre nécessite des services publics, des établissements et entreprises publiques modernes, efficaces et gérés démocratiquement.