actualité
actualité

6000 douaniers supprimés, 66 millions de citoyens en danger !

Publié le 21 nov 2018
Temps de lecture : 2 min.
Alors que des attaques sans précédent ont été annoncées cet été contre les services publics dans le cadre du rapport du Comité Action Publique 2022 (CAP 2022), la CGT Douanes réaffirme la nécessité et la défense des missions douanières dans une campagne de sensibilisation des médias et des parlementaires.

En quelques années, ce sont 6000 emplois douaniers qui ont disparu quand, parallèlement, les trafics en tous genres ont explosé. Ces trafics, qui font le lit du financement du crime organisé et du terrorisme en particulier, sont des menaces quotidiennes que les douaniers combattent.

Or, la douane détient l’exclusivité de la collecte sécurisée des chiffres du commerce extérieur de la France, établissant la balance commerciale et proposant un large éventail de statistiques. Ce véritable service public, gratuit, équitable et loyal place la mission douanière au cœur du fonctionnement de la puissance économique de l’Etat. Ainsi, ces missions doivent être confortées et les services de la Direction Nationale des Services du Commerce Extérieur doivent être renforcés. Il faut plus de douaniers : la santé et la sécurité des citoyens ne peuvent pas faire les frais des politiques de restrictions budgétaires !

En l’espèce, le Projet de Loi de Finances pour 2019 prévoit 100 suppressions d’emplois supplémentaires dans le service public douanier, malgré les emplois annoncés pour la mise en place du Brexit.

douanes cgt

 

A voir aussi

Actualité

L'Afpa demande à l’État de clarifier sa position !

À l’appel de l’intersyndicale CGT, CFDT, FO, SUD Solidaires et CFTC, près d'un tiers des salariés de l'Afpa sont venus de toute la France ce 6 décembre à Paris.

Nos repères CGT

Ce pôle financier public reposerait sur la mise en réseau d’un ensemble d’institutions financières de statut public et semi-public exerçant des missions de service public et d’intérêt général.

Les politiques publiques constituent, au niveau international, européen, national et local, un enjeu démocratique, social, économique et environnemental, un atout pour la cohésion sociale, pour une transformation sociale et écologique. Leur mise en œuvre nécessite des services publics, des établissements et entreprises publiques modernes, efficaces et gérés démocratiquement.