actualité
actualité

Euro-manifestation syndicale à Bruxelles

Publié le 29 avr 2019
Temps de lecture : 1 min.
« Protégeons les salaires, pas les frontières ! » « Pour une Europe sociale ! » Vendredi 26 avril, quelque 8000 travailleurs de toute l'Europe ont manifesté ensemble à Bruxelles à l'appel de la Confédération européenne des syndicats (CES) pour réclamer plus d'Europe, mais « Une Europe plus juste pour les travailleurs ».

À quelques semaines des élections européennes, mais aussi du congrès de la CES qui se tiendra fin mai à Vienne, les organisations syndicales exigent d'en finir avec les politiques d'austérité dont souffrent les travailleurs et qui minent les économies de tout le continent. Ils dénoncent la financiarisation de l'économie qui privilégie, partout, les exigences des actionnaires au détriment de l'investissement dans la recherche ou les salaires.

Elles revendiquent des emplois de qualité, qui passent aussi par l'investissement industriel, des augmentations de salaires, des garanties collectives et des normes sociales à l'échelle européenne. Il s'agit, précise la CGT, d'en « finir avec la tendance actuelle de rendre le travail toujours plus précaire et les travailleurs toujours plus vulnérables ». Ils s'agit d'obtenir non pas socle social théorique, mais des droits concrets.

Lire l'article complet sur le site de la NVO

 

A voir aussi

Actualité

Ceta : l’Assemblée nationale dit oui

Négocié depuis des années, le traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (CETA) a été ratifié, ce mardi 23 juillet par les députés français par 266 voix contre 213. L’accord…

Actualité

Le 26 avril à Bruxelles, tous mobilisés pour une Europe sociale

Partout en Europe nous exigeons une hausse des salaires, des pensions et des minima sociaux, parce que ce sont les travailleurs qui créent la richesse.

Actualité

Lancement de la campagne européenne Stop Impunité !

« Des droits pour les peuples, des règles pour les multinationales »

Nos repères CGT

La CGT propose un SMIC à 1 800 euros et des salaires minimums partout en Europe.

Les normes sociales et internationales doivent s’appuyer sur les acquis sociaux, résultat des luttes des travailleurs des différents pays.