actualité
actualité

Œufs contaminés, le symptôme d'un libéralisme débridé

Publié le 11 aoû 2017
Temps de lecture : 2 min.
La Fédération nationale de l'agro-alimentaire (Fnaf), dans un récent communiqué, s'offusque de la réponse sans envergure du ministre de l'Agriculture face au scandale des œufs contaminés. "En limitant son intervention à une question de relations et de lenteur dans le transfert d'informations, le ministre de l'Agriculture privilégie les aspects secondaires pour ne pas aborder les vraies solutions", s'offusque la Fnaf...
La Fédération nationale de l'agro-alimentaire (Fnaf), dans un récent communiqué, s'offusque de la réponse sans envergure du ministre de l'Agriculture face au scandale des œufs contaminés. "En limitant son intervention à une question de relations et de lenteur dans le transfert d'informations, le ministre de l'Agriculture privilégie les aspects secondaires pour ne pas aborder les vraies solutions", s'offusque la Fnaf. Ce scandale, rappelle la Fédération, prend sa source aux Pays-Bas, où des éleveurs néerlandais de poules pondeuses en batterie, victimes de parasites, ont utilisé un insecticide trafiqué d'un chimiquier belge se fournissant en Roumanie par souci de rentabilité financière. Cet insecticide comprenait la molécule de Fipronil, reconnue pour sa toxicité sur la santé humaine.

En France, cinq entreprises d'ovoproduits auraient été livrés en œufs contaminés venant des Pays-Bas, alors que la France est largement auto-suffisante dans cette filière de production. Pour la Fnaf, ce scandale pose à nouveau l'exigence de réponses fondamentales face à des réalités inquiétantes :

- la responsabilité des entreprises agro-alimentaires dans leur politique d'approvisionnement ;
- la validité des contrôles internes effectués par les entreprises. Pour la Fnaf, on doit leur privilégier les contrôles publics des élevages et des entreprises ;
- l'absence de contrôle aux frontières ;
- l'industrialisation des élevages de poules pondeuses ;
- le développement de politiques nutritionnelles nationales privilégiant la qualité au prix.

A voir aussi

Actualité

Parachute doré chez Airbus après un plan de licenciement !

Après l'annonce de la suppression de 3700 postes en Europe, la patron d'Airbus s'offre un parachute doré de 36,8 millions d'euros.

Actualité

Déclaration des organisations syndicales européennes représentant les travailleurs dans les activités énergie de General Electric

Les organisations syndicales européennes représentant les travailleurs dans les activités énergie de General Electric ont signé un communiqué commun contre la destruction de l'outil industriel dont…

Actualité

La Commission européenne laboure le principe de précaution

Alors que le glyphosate – substance active du Roundup – fait l'objet de questionnements de plus en plus prégnants quant à ses effets néfastes sur l'environnement et la santé humaine, la Commission…

Nos repères CGT

La CGT propose un effort considérable pour la recherche, pour contribuer au progrès des connaissances, répondre aux besoins de la société en expertise et contrôle, créer les conditions d’un renouveau du développement industriel.

La CGT propose un SMIC à 1 800 euros et des salaires minimums partout en Europe.