actualité
actualité

Organiser la solidarité des travailleurs sur le continent et au Royaume Uni

Publié le 3 mar 2017
Temps de lecture : 1 min.
Le mardi 3 mars une réunion entre les syndicats français, CGT, Force Ouvière, FSU, et le syndicat britannique TUC (Trades Union Congress) s'est tenue au siège de la CGT à Montreuil. Le gouvernement britannique s’apprête à déclencher le fameux article 50 du traité de Lisbonne pour démarrer les négociations de rupture : le Brexit. Teresa May, la Première ministre britannique, dans son discours du 17 janvier, a annoncé une rupture dure et complète...

Le mardi 3 mars une réunion entre les syndicats français, CGT, Force Ouvière, FSU, et le syndicat britannique TUC (Trades Union Congress) s'est tenue au siège de la CGT à Montreuil.
Le gouvernement britannique s’apprête à déclencher le fameux article 50 du traité de Lisbonne pour démarrer les négociations de rupture : le Brexit. Teresa May, la Première ministre britannique, dans son discours du 17 janvier, a annoncé une rupture dure et complète.
De nombreuses interrogations sur les conséquences sociales et notamment les questions qui touchent au travail et aux travailleurs ont été posées.
Dans les débats a été unanimement affirmé que tous les syndicats des deux côtés de la Manche ont besoin de coopérer pour défendre les intérêts des travailleurs.
La réunion du 3 mars se veut un point de départ d’une coopération plus étroite entre les syndicats de France et le TUC pour mettre le social au centre des débats européens. L’objectif partagé est l’évitement du dumping social et de la mise en concurrence des travailleurs.

A voir aussi

Communiqués de presse

Arrêt des violences et libération immédiate de tous les syndicalistes au Bélarus

La CGT exige, à l’instar des organisations syndicales de Biélorussie, l’arrêt des violences et la libération immédiate de tous les syndicalistes encore détenus, notamment de nos camarades affiliés au…

Actualité

PLUS JAMAIS ÇA ! UN MONDE À RECONSTRUIRE

Le contexte de « déconfinement progressif » est encore très incertain et beaucoup dépend de paramètres que personne ne maîtrise, comme la mise au point d’un vaccin ou la découverte de traitements…

Nos repères CGT

La CGT propose la construction d’une véritable démocratie culturelle.

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.