Transition écologique - industrie - transports - logement - contrôle aides publiques

Temps de lecture : 2 min.
Publié le 16 jan. 2019
Le capital, sa financiarisation et la marchandisation de l’économie, sont les causes de la crise. C’est pour servir ses intérêt que le travail et l’environnement sont mis sous sa coupe. Pour la CGT, la transition écologique passe par une vraie réflexion sur l’industrie, les transports, le logement et l’instauration du contrôle des aides publiques.
Imagette
écologie industrie 2
Les propositions de la CGT :
  • assurer un accès universel aux biens et services publics mondiaux, notamment l’eau ;
  • l’accès pour toutes et tous à un logement sans discrimination de nationalité ou de situation sociale ;
  • un développement et une amélioration des transports collectifs sur tout le territoire dans une approche multimodale et complémentaire des modes de transport, en respectant des critères sociaux et environnementaux ;
  • développer une politique industrielle cohérente conjuguant les enjeux sociaux et environnementaux ; 
  • engager la réindustrialisation locale en réhabilitant une politique industrielle capable de favoriser les circuits courts ;
  • contrôler et évaluer les aides publiques et demander leur restitution si leur efficacité n’est pas démontrée.
Les repères revendicatifs CGT :
Les documents CGT :

 

Sur le même thème

Communiqués de presse

Entre COP-27 en demi-teinte et discussions paritaires stériles, l’urgence climatique encore et toujours prise à la légère…

Lire la suite
Actualité

L’heure de la sobriété a sonné : et la planification dans tout cela ?

Lire la suite
Actualité

Pas de justice sociale sans justice climatique

Lire la suite