actualité
actualité

Pour une Marée populaire antiraciste le 21 novembre !

Publié le 14 nov 2018
Temps de lecture : 2 min.
La dernière Marée populaire du 26 mai dernier, contre la politique mise en œuvre par le gouvernement, avait fait la démonstration d’une soif d’égalité, de justice sociale et solidarité des citoyens. Mercredi 21 novembre 2018, l’ensemble des organisations à l’initiative des mobilisations citoyennes « Marée populaire », appellent à organiser partout en France des initiatives unitaires et publiques contre le racisme.

Les mobilisations citoyennes « Marée populaire » du 26 mai dernier contre la politique mise en œuvre par le gouvernement s’inscrivent dans un contexte où l’augmentation de la précarité, la persistance d’un chômage de masse, les difficultés quotidiennes de la population sont accompagnés du développement de pratiques discriminatoires, de la montée du racisme structurel sous toutes ses formes.

Alors que la xénophobie gagne de plus e plus tous les espaces sociaux, faisant le miel de la droite dure et de l’extrême droite, l’attitude des gouvernements, dont le nôtre, vis-à-vis des migrant·e·s et des travailleurs et travailleuses détaché·e·s inquiète, tant il participe au climat et le renforce.
Afin de combattre les actes et prises de position qui stigmatisent une partie de la population en raison de sa religion, de sa couleur de peau, de sa culture ou de son origine migratoire, nous appelons à organiser partout en France des initiatives unitaires et publiques contre le racisme.

En Île-de-France, une rencontre-débat aura lieu le mercredi 21 novembre de 18 heures à 22 heures à la Bourse du travail de Saint-Denis (93) – Métro : Porte de Paris/ligne13.

Vous trouverez le Flyer ici : 

Marée populaire antiracisteMarée populaire antiraciste 2

 

A voir aussi

Communiqués de presse

Le Conseil d'État interdit une nouvelle fois au gouvernement de fouler aux pieds la liberté de manifester

Saisi par le Saf, la CGT, FO, la FSU, Solidaires, le SM, l'Unef, le Dal et Attac, le Conseil d'État vient de suspendre pour la deuxième fois les dispositions du décret du 31 mai 2020 qui, selon une…

Actualité

Le défenseur des droits dénonce un racisme systémique en France

Dans un rapport intitulé  « Discriminations et origines : l’urgence d’agir » et publié le 22 juin, le défenseur des droits lève le voile sur l'ampleur des discriminations subies par les personnes…

Communiqués de presse

CAC 40 : une gestion entièrement tournée vers les actionnaires !

Après leur rapport « CAC40 : des profits sans partage » sorti en 2018, Oxfam et le Bureau d’Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne (Basic) publient, aujourd’hui, un nouveau rapport : « CAC…

Nos repères CGT

La CGT considère que l'émancipation des femmes passe par leur égal accès au travail salarié.

Chaque personne, qu’elle soit en demande d’emploi ou de stage, salariée, stagiaire, doit effectivement bénéficier d’une situation d’emploi, de formation et de travail sans discrimination. Pour cela, le droit à la non-discrimination (européen et français), globalement satisfaisant, doit être mis en œuvre de manière efficace en s’appuyant sur des moyens mobilisables et opposables.