actualité
actualité

Plus de 350 personnes soutiennent les grévistes de l'hôpital de Bastia

Publié le 6 nov 2017
Temps de lecture : 2 min.
En soutien au personnel CGT gréviste de la faim, le CISS Corse, Collectif inter-associatif sur la santé de Corse qui regroupe 22 associations, et plus de 350 personnes, dont de nombreux élus de tous bords, se sont rassemblés samedi après midi dans le hall de l’hôpital de Bastia. « Devant la situation d’urgence absolue de hôpital et parce que nous serons tous malades un jour, le CISS Corse a tenu à organiser ce rassemblement de soutien », déclarait sur place Danielle Franceschi, présidente de l’association A Salvia, membre du CISS...

En soutien au personnel CGT gréviste de la faim, le CISS Corse, Collectif inter-associatif sur la santé de Corse qui regroupe 22 associations, et plus de 350 personnes, dont de nombreux élus de tous bords, se sont rassemblés samedi après midi dans le hall de l’hôpital de Bastia.

« Devant la situation d’urgence absolue de hôpital et parce que nous serons tous malades un jour, le CISS Corse a tenu à organiser ce rassemblement de soutien », déclarait sur place Danielle Franceschi, présidente de l’association A Salvia, membre du CISS. « Être mieux soignés, être tous égaux face à la maladie nécessite des moyens financiers, donc aujourd’hui nous soutenons les revendications en cours : le déblocage immédiat d’une enveloppe de trésorerie de 15 millions d’euros qui permettra, entre autres, de commencer à régler la dette des fournisseurs qui, faute de paiement, ne peuvent plus livrer. L’hôpital est même en carence de médicaments. Nous soutenons aussi la demande d’un plan de financement à 100 % des travaux de modernisation, et enfin, l’ouverture de négociations avec le ministère de la Santé pour l’égalité des soins ».
De leur coté, les grévistes de la faim, en état d’extrême fatigue, ont donné une fin de non-recevoir à la demande du ministère qui leur demandait d’arrêter la grève afin d’ouvrir les discussions.

A voir aussi

Actualité

À l'hôpital de Bastia, la CGT en grève de la faim

La déléguée syndicale CGT et deux agents de l'hôpital de Bastia ont entamé une grève de la faim le 29 octobre dernier pour faire réagir les autorités sur la situation de leur établissement.

Nos repères CGT

Le développement humain durable suppose de rompre avec les politiques économiques actuelles qui sont en échec, et d’aller vers un autre type de croissance fondée sur des modalités de production et une exploitation des richesses plus équitables, en anticipant les transitions nécessaires, de manière à ce qu’elles ne portent pas préjudice aux salariés et à leurs familles.

La santé est un droit fondamental qui doit être garanti à tous. La santé est un concept large, qui ne peut pas se réduire à une absence de maladie. Il est donc nécessaire d’avoir une approche globale de sa définition.