L’électricité n’est pas une affaire d’épicier !

Imagette
Publié le 27 juil. 2018
Temps de lecture : 1 min.
Plusieurs enseignes de grande distribution ont pour projet de fournir de l’électricité aux particuliers dans un marché en pleine expansion.

Ainsi, après le groupe Casino, c’est l’enseigne E. Leclerc qui vient d’annoncer qu’elle se lance à son tour dans la course.

Le principe se veut séduisant : permettre au consommateur de faire des économies conséquentes en lui reversant une partie des factures... en bons d’achats utilisables chez Leclerc !

La Fédération CGT Mines - Énergie s’est indignée, dans un communiqué, contre « cette offre soit-disant alléchante » qui permet à surtout à E. Leclerc de mettre en place « une véritable économie circulaire (...) qui oblige l’usager à consommer chez elle ! Faire croire aux consommateurs qu’ils feront des économies sur leur facture tout en maintenant une qualité de fourniture d’énergie et une qualité de service public est illusoire : un prix bas pour tous n’est obtenu que lorsque le secteur est organisé et structuré en dehors d’une logique marchande », insiste la CGT.

A voir aussi

Communiqués de presse

AZF 20 ans après, les risques industriels majeurs perdurent !

Le 21 septembre 2001, à 10h17, une énorme explosion pulvérisait l’usine AZF (groupe Total) de Toulouse. L’agglomération entière est sinistrée avec un bilan matériel et humain lourd : 31 morts, 20 000…

Actualité

Du réchauffement climatique à la montée des prix

Les prix de produits de première nécessité ont augmenté. C'est une conséquence directe du dérèglement climatique, mais aussi de choix des industriels du secteur, qui refusent de toucher à leurs…

Actualité

Airbus: les salariés veulent rester aux 30h

Avec la pandémie, la direction d’Airbus a diminué le temps de travail des salariés de la production sur le site de Nantes. Après 6 mois d’expérimentation, chacun a pu mesurer les effets bénéfiques…

Nos repères CGT

La CGT propose un effort considérable pour la recherche, pour contribuer au progrès des connaissances, répondre aux besoins de la société en expertise et contrôle, créer les conditions d’un renouveau du développement industriel.

Première préoccupation des travailleurs et des citoyens, l’emploi est, avec les salaires, les conditions de travail, la protection sociale, l’enjeu majeur des luttes sociales, inséparable des exigences montantes d’une transformation profonde du travail.