actualité
actualité

Hôpital de Pithiviers : la direction se conduit en électron libre

Publié le 28 mai 2018
Temps de lecture : 2 min.
**Depuis plusieurs mois, la direction du Centre Hospitalier de Pithiviers rappelle les agents en repos, en congés, assujettis, les agents paramédicaux à des astreintes à leur domicile, ce qui n’existe pas dans la fonction publique hospitalière. L’USD CGT de la Santé et de l’Action Sociale du Loiret dénonce ces pratiques autoritaires et d’intimidations.**

Cette même direction, qui se conduit comme un électron libre, ne renouvelle pas les contrats malgré un manque criant de personnel, ne gère pas les dossiers administratifs d’agents en arrêt de maladie, accidents du travail….. laissant les agents dans une grande détresse. La direction exerce aussi une pression permanente sur les salariés : il y a des menaces sur les congés annuels qui ne seront pas accordés, sur le fait que les agents ne doivent pas dépasser un nombre de jours arrêtés par cette direction qui fait fi des lois sur les congés annuels, un chantage récurrent est exercé auprès des agents.



Le Centre Hospitalier de Pithiviers a par exemple décidé d’assigner tous les agents inscrits sur les plannings le 22 mai 2018 alors qu’il s’agissait d’un jour de grève concernant l’ensemble des fonctions publiques. En effet, la DRH a donné en main propre aux agents un courrier contre signature leur disant que ce courrier était une assignation à venir travailler. Or, il n’est en rien rappelé la référence au texte de loi sur l’assignation dans la fonction publique hospitalière sur ce courrier qui ressemble plus à une injonction, et cette DRH ne tient pas compte de l’effectif minimum en cas de grève, elle assigne tous le monde, bafouant le droit constitutionnel à faire grève des agents. Ce n’est pas la première fois que cela se produit ! Il serait temps que cette direction d’un centre hospitalier public prenne en compte le droit des agents et le respecte, et que tous les agents de cet hôpital soient traités avec partialité et égalité.
|center>

A voir aussi

Actualité

Réorganisation au CMP de Sully-sur-Loire : alerte à la désertification médicale

Le centre médico-psychologique de Sully sur Loire est menacé de fermeture par la direction du centre hospitalier Georges Daumezon de Fleury-les-Aubrais.

Nos repères CGT

Le développement humain durable suppose de rompre avec les politiques économiques actuelles qui sont en échec, et d’aller vers un autre type de croissance fondée sur des modalités de production et une exploitation des richesses plus équitables, en anticipant les transitions nécessaires, de manière à ce qu’elles ne portent pas préjudice aux salariés et à leurs familles.

La santé est un droit fondamental qui doit être garanti à tous. La santé est un concept large, qui ne peut pas se réduire à une absence de maladie. Il est donc nécessaire d’avoir une approche globale de sa définition.