actualité
actualité

Lutte gagnante des territoriaux de Grenoble

Publié le 2 juil 2018
Temps de lecture : 1 min.
Mobilisés, les agents territoriaux de la municipalité de Grenoble ont obtenu la satisfaction de leurs revendications, notamment sur les rémunérations des plus bas salaires. 
Luttes gagnantes

Alors que sur le principe, la CGT est opposée au RISFEEP, qui lie le régime indemnitaire au poste occupé, plus au grade, la CGT seule a obtenu, grâce à la mobilisation, la satisfaction de leurs revendications avec :

  • La rétroactivité pour 2018
  • La majoration encadrement n’est plus conditionnée aux jours de présence (en cas de maladie)
  • L’augmentation de l’enveloppe prévue pour la prime des dimanches et jours fériés
  • Le maintien de l’IFSE à titre individuel pour tous les agents den poste, dans tous les cas de figure
  • L’assurance qu’il n’y aura pas de part variable avec cette municipalité

La CGT continuera à se battre pour obliger la Municipalité à augmenter le budget du personnel afin de considérer les conditions de vie difficiles des plus bas salaires en exigeant l’augmentation du niveau 1 : « 18euros, c’est inacceptable ! »

 

A voir aussi

Communiqués de presse

DANS L’ÉDUCATION COMME AILLEURS, LE TRAVAIL NE DOIT PLUS TUER

Le 21 septembre dernier, Christine Renon, Directrice d’école à Pantin, a mis fin à ses jours sur son lieu de travail. Elle avait pris soin d’adresser un long courrier à ses collègues afin d’expliquer…

Actualité

Aides-soignantes en péril : le combat des Opalines de Foucherans

Encore une lutte de femmes, mal payées, exploitées, employées dans la santé et le social. Les 16 salariées de l'Ehpad des Opalines de Foucherans dans le Jura sont en grève depuis maintenant deux…

Nos repères CGT

Les politiques publiques constituent, au niveau international, européen, national et local, un enjeu démocratique, social, économique et environnemental, un atout pour la cohésion sociale, pour une transformation sociale et écologique. Leur mise en œuvre nécessite des services publics, des établissements et entreprises publiques modernes, efficaces et gérés démocratiquement.

La CGT propose le droit à un salaire de base minimum de première embauche lié au niveau de qualification.