actualité
actualité

Birmanie : deux journalistes condamnés à 7 ans de prison

Publié le 6 sep. 2018
Temps de lecture : 1 min.
Pour avoir voulu enquêter, en décembre dernier, sur le massacre de dix paysans rohingyas par des soldats, deux journalistes birmans, Wa Lone et Kyaw Soe Oo, employés par l’agence de presse britannique Reuters, viennent d’être condamnés à une peine de 7 ans d’emprisonnement.

Cette condamnation, dénoncée par les syndicats de journalistes français et birmans a également provoqué une réaction de l’Onu, qui a demandé leur libération immédiate.

Ce jugement d’une sévérité extrême, fondé sur une accusation de violations de « secrets d’État », intervient alors que se joue, à l’Onu, la question de la poursuite des militaires birmans devant la justice internationale après la mise en cause de la Birmanie dans un rapport évoquant un "génocide" des Rohingyas par l’armée, et pointant le silence d’Aung San Suu Kyi, à la tête du gouvernement civil depuis 2016.

A voir aussi

Actualité

La justice turque s'acharne contre Loup Bureau

Le SNJ-CGT, le SNJ et la CFDT-Journalistes ont une nouvelle fois interpellé les autorités pour obtenir la libération de Loup Bureau, détenu arbitrairement en Turquie depuis le 26 juillet dernier.

Actualité

Un journaliste arrêté en Tunisie

Le journaliste indépendant Franck Dépretz a été arrêté le 3 février dernier en Tunisie, alors qu'il enquêtait sur les conditions de travail au sein de la SAIPH pour le compte du trimestriel Moins Une…

Nos repères CGT

Relever le défi de la bataille des idées nécessite une information pluraliste et indépendante. L’information
est un élément essentiel du débat démocratique et de la formation citoyenne.

La communication est un droit fondamental pour l’ensemble des citoyens, au même titre que les autres
droits fondamentaux.