actualité
actualité

200 millions d'Indiens en grève

Publié le 9 jan 2019
Temps de lecture : 3 min.
La CGT soutient la grève des travailleurs indiens des 8 et 9 janvier 2019, contre la politique menée par Modi, le Premier ministre des riches !

Deux jours de grève générale les 8 et 9 janvier 2019 ont été décrétés par 10 organisations syndicales indiennes. Les secteurs de l'électricité, de l'acier, de l'automobile et des services financiers sont concernés, ceci aussi bien dans les secteurs publics que dans les secteurs privés. Les agriculteurs, nombreux en Inde, ont décidé de rejoindre les grévistes pour protester contre la crise agraire qui sévit dans le pays depuis plusieurs mois déjà, et contre laquelle le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi, membre du Bharatiya Janata Party (BJP) ne fait rien.

Le premier motif de mécontentement est la faiblesse du salaire minimum, quand il existe et est appliqué, et le refus de le ré-évaluer de la part du gouvernement et du patronat. « Le gouvernement poursuit des politiques contre le peuple et contre les syndicats qui nous ont forcés à déclencher cette grève », a déclaré CH Venkatachalam, secrétaire général de l'All India Banks Employees Association (AIBEA)1, le plus ancien et le plus grand syndicat des employés de banque en Inde avec environ 500 000 membres, qui participe à cette manifestation. Par exemple, les prix des produits de base, contrairement aux salaires, ont augmenté et les produits essentiels ne sont pas disponibles à des prix accessibles dans les magasins, sans que le gouvernement ne prenne de mesure à ce sujet.

Un autre point sensible pour les syndicats est la privatisation du secteur public. Du fait de la mauvaise gestion gouvernementale, de nombreuses entreprises publiques sont en difficulté, forçant le gouvernement à céder sa participation dans ces entreprises ou à les fusionner avec des entreprises privées. « Les entreprises du secteur public se taillent la part du lion dans l'économie et des mesures doivent donc être prises pour les renforcer au lieu de les privatiser, car cela entrainera des problèmes », a déclaré M. Venkatachalam.

Le dernier point de mécontentement est le fait que l’Inde, dont le taux de natalité est important – 2,2 enfants par femme – et dont la population des moins de 20 ans, en 2005, représentait 45,3 % de la population totale, ne crée pas assez d'emplois. À la veille des dernières élections générales, le BJP de Modi avait promis de créer près de 10 millions d'emplois chaque année. Malgré ces revendications élevées, le scénario de l'emploi dans le pays est si sombre qu'au cours du dernier exercice fiscal, le nombre total d'employés en Inde a diminué au lieu d'augmenter.

C'est une situation qui s'est produite à plusieurs reprises en Inde ou les travailleurs n’hésitent pas à renouveler les grèves pour obtenir satisfactions, malgré la grande inertie du gouvernement Modi.

 

A voir aussi

Communiqués de presse

Soutien de la CGT au peuple sri-lankais

Nous partageons la souffrance des familles des personnes décédé·e·s et des blessé·e·s et nous nous tenons à leurs côtés pour refuser la violence aveugle et sauvage dont les plus fragiles sont…

Communiqués de presse

NOUVELLE ARRESTATION D’UN MILITANT DU TRAVAIL CHINOIS La CGT proteste

La CGT exige la libération immédiate de Wei Zhili et demande à l’ACFTU (syndicat chinois) d’assurer la défense de ce militant du travail.

Actualité

Solidarité avec la lutte de nos camarades coréens en grève pour mettre fin aux discriminations dont ils sont victimes

En Corée du sud, le personnel d'exploitation des installations électriques de l’Université nationale de Séoul (SNU) est en grève pour faire cesser les discriminations.

Nos repères CGT

L’accueil, les soins, l’entretien et l’éducation des enfants représentent une fonction sociale qui engage l’avenir de la société et justifie une politique familiale de haut niveau et la participation des entreprises à son financement. Cette politique familiale doit permettre de soutenir et encourager le travail des femmes quelles que soient leurs responsabilités familiales.

La CGT propose l'égalité de traitement entre salariés et l'application du droit du travail français pour tous les salariés qui travaillent en France