La cgt

NOUS SUIVRE
  
Publié le jeudi 14 novembre 2013

Revaloriser les salaires pour maintenir et faire progresser le pouvoir d’achat



Dans son enquête sur les salaires de
2011, l’Insee vient confirmer l’analyse
de la CGT. Les salaires font du sur
place avec une augmentation annuelle de
0,2 % en euros constants (c’est-à-dire en
déduisant l’inflation). Pour les fonctionnaires,
c’est encore pire avec une perte
de 0,4 % dans la fonction publique d’État
et de 0,8 % pour la fonction publique
territoriale. Il s’agit là du plus mauvais
résultat depuis 2004, selon cette étude
de l’Insee publiée le 30 octobre. Le Smic
horaire est également attaqué, puisqu’il
diminue de 0,3 % en euros constants.
La revalorisation des salaires est donc
indispensable pour maintenir le pouvoir
d’achat. L’indice des prix à la consommation
de l’Insee est une moyenne qui ne
traduit pas le coût de la vie quotidienne
réelle pour l’ensemble des salariés. En
particulier, les ménages modestes et
les ménages composés d’un seul adulte
(célibataire, famille monoparentale,
etc.) voient leurs dépenses contraintes
(logement, énergie, assurances, fiscalité,
etc.) augmenter bien plus rapidement
que l’indice du prix à la consommation.
Selon l’Insee, elles ont augmenté en 2012
plus fortement que les autres dépenses
(+ 2,8 % en valeur contre + 0,8 %). Les
dépenses de logement, chauffage et
éclairage des ménages représentent une
part majoritaire (78,2 % en 2012) de ces
dépenses pré-engagées.

LA CGT PROPOSE

La CGT réaffirme le besoin urgent de revaloriser
significativement les salaires, les
minimas sociaux, les traitements et les
pensions. Il est urgent d’arrêter l’accompagnement
de la spéculation et de privilégier
la rémunération du travail.