La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Société  >> Economie
Publié le jeudi 31 janvier 2013

Petit Lexique : les mots (maux) de l’économie



Excédent brut d’exploitation, PIB, plein emploi…
Qu’y a-t-il derrière les sigles, les expressions qui font le
quotidien de l’actualité économique et sociale, et du salarié ?

Un article de Jean-Philippe Joseph, publié dans Ensemble de février 2013.

Action : titre de propriété sur une part
du capital d’une société en contrepartie
d’un apport en capitaux. Le détenteur
d’actions est l’actionnaire.


Chiffre d’affaires : représente le
montant des ventes facturées de
biens et de services d’une entreprise
sur une période donnée. Le chiffre
d’affaires est un indicateur d’activité
et non de rentabilité.


Déficit budgétaire : situation dans
laquelle les recettes de l’État (hors
remboursement d’emprunt) sont inférieures
à ses dépenses (hors emprunt)
au cours d’une année. À la différence
du déficit public, il n’englobe pas le
solde des recettes et des dépenses des
collectivités territoriales et des organismes
de Sécurité sociale.


Déficit public : soldes budgétaires
cumulés des administrations centrales,
locales et de la Sécurité sociale.
En 2012, il s’élevait en France à 87,2 milliards
d’euros, soit 4,5 % du PIB.


Dette publique : ensemble des emprunts
contractés par l’État (obligations,
bons du Trésor…), les collectivités
territoriales et les organismes de
Sécurité sociale. À la fin du troisième
trimestre 2012, son montant atteignait
pour la France 1 818,1 milliards d’euros.


Dividende : revenu versé aux détenteurs
d’actions. Ce revenu est prélevé
sur le bénéfice net ou sur les réserves
de la société. Sa distribution est validée
ou non en assemblée générale.


Excédent brut d’exploitation (EBE) :
mesure qui permet le mieux d’analyser
la rentabilité économique d’une
entreprise. L’EBE est égal à la valeur
ajoutée, diminuée de la rémunération
des salariés, des charges
sociales, des divers impôts sur la
production (exemple, la contribution
économique territoriale, ex-taxe professionnelle)
et augmentée des subventions
d’exploitation dont bénéficie
l’entreprise.


Produit intérieur brut (PIB) : indicateur
mesurant la production sur une
année dans un pays donné. Il représente
la valeur ajoutée totale des biens
et services produits par les agents économiques
résidant sur le territoire.


Plein emploi : situation économique
où toute personne désirant travailler
peut effectivement bénéficier d’un
emploi. Mais le plein emploi recouvre
aussi une autre notion se rapportant
non pas à l’absence de chômage, mais
à son maintien à un niveau incompressible
(par exemple une période de
chômage de faible durée entre l’occupation
de deux postes).


Résultat net (ou bénéfice net, au
sens fiscal) :
c’est la différence entre
les produits (recettes) et les charges
d’une entreprise à l’issue d’un exercice.
Si ce résultat est positif, l’entreprise
dégage un bénéfice. Dans
le cas contraire, elle enregistre des
pertes. Dans une société par action,
le résultat net sert de base de calcul
à certains ratios, comme la capacité
d’autofinancement ou le niveau de
dividendes versés aux actionnaires.


Salaire : rémunération versée à un
employé en vertu d’un contrat de travail.
On distingue le salaire brut du
salaire net, perçu après déduction de
cotisations sociales. Les cotisations
ou charges sociales sont les versements
effectués par les salariés et les
employeurs aux administrations de
Sécurité sociale et aux régimes privés,
au titre du chômage, de la maladie
ou encore de la vieillesse.


Salaire médian : représente le salaire
tel que la moitié des salariés de
la population considérée gagne moins
et l’autre moitié gagne plus. En 2010,
selon l’Insee, le salaire médian en
France s’élevait à 1 675 euros net par
mois, signifiant que 50 % des Français
gagnaient moins que cette somme.


Salaire moyen : moyenne de l’ensemble
des salaires d’une population
considérée. Il était pour l’ensemble
des salariés de 2 082 euros net par
mois en 2010.


Sous-emploi : au sens du Bureau international
du travail, le sous-emploi
concerne les personnes travaillant
à temps partiel mais qui souhaitent
travailler davantage, ou les salariés
à temps partiel ou temps complet
ayant subi une réduction d’activité,
par exemple du chômage partiel.


Taux de chômage : pourcentage dans
la population active (actifs occupés et
chômeurs) des personnes n’ayant pas
d’emploi et qui en recherchent un.


Taux d’emploi : calculé en rapportant
le nombre d’individus d’une
classe donnée ayant un emploi au
nombre total d’individus de ladite
classe. On limite le plus souvent le
taux d’emploi à la population en âge
de travailler ou à une sous-catégorie
de la population (les femmes de 25 à
39 ans, par exemple).


Valeur ajoutée : valeur finale de la
production diminuée de la consommation
intermédiaire, à savoir la valeur
des biens et services transformés
ou consommés au cours du processus
de production.