La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 12 août 2008
Mauritanie

la CGT condamne le coup d’état



Le Président de la République de Mauritanie élu démocratiquement il y a 18 mois, a été destitué et emprisonné par la junte militaire. Celle-ci s’est emparée du pouvoir sans effusion de sang le 7 août dernier.

La CGT, avec le mouvement syndical mauritanien, condamne « cette prise de pouvoir par la force », et appelle « à un rétablissement de la légalité constitutionnelle à travers la remise au pouvoir des institutions légalement élues, en premier lieu, le Président de la République ».

A l’évidence, la crise alimentaire, la baisse du pouvoir d’achat et l’accroissement de la pauvreté sont des terreaux de déstabilisation pour des démocraties fragiles ou naissantes, et des portes ouvertes au populisme, à la démagogie et aux coups de forces militaires.

La CGT renouvelle toute sa sympathie et sa solidarité aux travailleurs et à la population mauritanienne, et exige avec eux la restitution immédiate de l’ordre constitutionnel dans le pays.

Montreuil, le 11 août 2008