La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 12 août 2008
Corée du Sud

contre la répression



Suite aux protestations contre la levée de l’embargo sur les importations de viande bovine des Etats-Unis, le gouvernement de Corée du Sud s’attaque aux droits syndicaux et humains. La CGT proteste contre la répression et exige la libération des dirigeants emprisonnés de la KCTU et la levée des mandats d’arrêt. Elle apporte son soutien et sa solidarité à la KCTU et à ses organisations affiliées.

La CGT proteste contre les arrestations et les mandats d’arrêts contre les dirigeants de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU).

Depuis plusieurs semaines, le mouvement syndical et la société civile de Corée du Sud sont l’objet d’une répression violente de la part du gouvernement et des forces de police. Personne n’est épargné, jeunes, retraités, étudiants, salariés, syndicalistes et membres d’associations, femmes ou hommes.

Les protestations contre l’abandon de l’embargo sur l’importation de viande bovine des Etats-Unis, à l’appel de la société civile et de la KCTU, sont à l’origine de la grande vague de répression. Depuis début mai, des manifestations pacifiques ont été organisées pour exiger une renégociation du protocole d’accord sur ces importations pour prendre en compte les préoccupations sanitaires et de sécurité alimentaire.

Ensuite, la grève générale lancée par la KCTU contre les réformes gouvernementales (privatisation et marchandisation des services publics, construction du Grand canal Corée) et pour des mesures concernant les prix de consommation de base, a été en butte à la même répression.

La CGT soutient les revendications de la KCTU qui exige, entre autre :
1. L’arrêt immédiat de la répression contre les dirigeants de la KCTU et de ses organisations affiliées par le gouvernement en particulier la KMWU, et la libération rapide de tous ceux qui ont été arrêtés et le retrait des mandats d’arrêt ; la garantie du droit de réunion et d’expression.
2. Le respect des droits syndicaux fondamentaux dont le droit de grève et l’application complète des recommandations du Comité de l’OIT sur la Liberté d’association.

La CGT appelle ses organisations à adresser des messages de soutien à la KCTU (inter@kctu.org) et à envoyer au gouvernement de Corée du Sud (president@cwd.go.kr ; foreign@president.go.kr) des courriers de protestation exigeant la fin de la répression.

Montreuil le 11 août 2008