La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique
  • Référendum en Irlande
    Le OUI irlandais : une avancée pour les droits des femmes ›››

    La suppression du 8ème amendement anti-femmes de la Constitution, suite au vote des Irlandais.es, est une avancée incontestable pour les droits des femmes. Le résultat de 66% pour le oui, contre 34% pour le non, avec une forte participation, fait suite à la campagne et aux nombreux combats des militant.es pour le droit à l’IVG. C’est aussi une victoire pour les syndicats irlandais qui ont milité pour le oui avec les nombreuses organisations (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Réforme des lycées professionnels
    Peut-on viser « l’excellence » avec toujours moins de moyens ? ›››

    Lors de sa conférence de presse, lundi 28 mai, le ministre de l’Éducation nationale a présenté son plan d’actions pour la rénovation de la formation professionnelle en lycée. La voie professionnelle va connaître une des attaques les plus importantes de son histoire : suppression d’un trimestre d’enseignement sur les 3 ans du cycle baccalauréat professionnel, suppression de plusieurs milliers de postes d’enseignant·es, nivellement de la formation par le (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Chiffres du chômage du mois d’avril 2018
    Un enfumage avec la précarité comme seul horizon pour le gouvernement ›››

    Le gouvernement se gargarisera certainement des chiffres du chômage annoncés hier, en omettant le phénomène majeur qui se confirme : la précarité continue d’augmenter. Les catégories B (personnes ayant travaillé moins de 78 heures par mois) et C (personnes ayant travaillé plus de 78 heures par mois) sont encore en augmentation de 31 000 personnes, soit 2 231 600 salariés qui n’ont travaillé qu’une partie du mois. Cette augmentation est de : (...)
    Voir tout le texte ›››
  • OCCURRENCE
    Un comptage indépendant du nombre des manifestants … très aléatoire ›››

    Plusieurs medias relaient depuis quelques semaines des chiffres de participation aux manifestations issus d’un comptage réalisé par une société privée. Même si OCCURRENCE est une société d’organisation d’événements et de conseils pour des grandes entreprises, nous ne mettons pas en doute leur volonté d’indépendance en matière de comptage des manifestants. C’est pourquoi la CGT a souhaité pouvoir vérifier la méthode utilisée. Après plusieurs demandes (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Formation
    Le mensonge de la ministre révèle les failles d’une négociation sous contraintes ›››

    La ministre du Travail vient de déclarer devant la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale que ce sont les partenaires sociaux « qui dans leur accord ont décidé de remplacer le CIF par le CPF de transition ». Elle en explique la raison. Selon elle : « … ils ont proposé un développement massif du CPF dans leur accord. Du coup, sachant que les trois quarts des formations entrent dans le CPF, le CIF doit être un complément pour les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Solidarité
    Nos militants ne sont pas des hors la loi ! ›››

    Ce jour, 25 mai 2018, une action interprofessionnelle CGT a été menée dans le cadre des luttes pour la défense des Services Publics et contre les réformes du gouvernement LREM. Cette action symbolique et pacifique de 300 camarades CGT Énergie, Cheminots, FTDNEEA devant le siège national de LREM visait à démontrer que la société ne peut se passer des Services Publics, et que nos organisations syndicales CGT et ses militants sont déterminés à défendre (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Arrestations de lycéens parisiens
    La répression doit cesser ›››

    Mardi 22 mai, à l’issue de la manifestation des lycéens et des étudiants ont occupé le lycée Arago de Paris pour tenir une AG. Cela fait plusieurs semaines qu’ils se mobilisent régulièrement contre la loi ORE et Parcoursup, contre la réforme du Bac et du lycée. Le 22 mai au soir, la nouvelle plate-forme d’affectation post bac délivrait ses premiers résultats, laissant 400 000 jeunes sans réponse et générant angoisse et colère. Les forces de l’ordre ont (...)
    Voir tout le texte ›››
  • KCTU
    La CGT se félicite de la libération du président de la KCTU de la Corée du sud ›››

    La CGT se félicite de la libération du Président de la KCTU de la Corée du sud, HAN Sang-gyun, incarcéré depuis plus de 2 ans et demi, libération qui a eu lieu le 21 mai. Le motif de la condamnation est d’avoir été considéré comme responsable des protestations massives contre les projets régressifs de lois du travail en Corée. Solidaire avec les travailleur·euse·s coréen·ne·s et leur organisation syndicale depuis le début de leur lutte, la CGT, ses (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Retraites
    Une réforme gouvernementale encore plus dangereuse pour les petites retraites ! ›››

    Le 17 mai, la CGT a abordé avec le haut-commissaire aux retraites, M. Delevoye, les questions relatives aux dispositifs de solidarité (chômage, maladie, invalidité) actuellement inclus dans le système de retraite. Pour la CGT, il faut impérativement renforcer les droits à retraite de ceux qui sont touchés par le chômage et la précarité, la maladie ou l’invalidité ainsi qu’harmoniser vers le haut les minima de pension. La rencontre a porté sur les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Aides sociales
    Le gouvernement programme la baisse des aides sociales : renforçons la riposte ! ›››

    Le ministre de l’économie Bruno Le Maire semble être devenu aussi celui des affaires sociales, et uniquement sous l’angle comptable bien entendu. Le gouvernement a déjà à son actif la baisse des APL, la précarisation des contrats avec les ordonnances, la remise en cause de l’assurance chômage et de l’accès à la formation professionnelle avec le projet de loi cyniquement intitulé « Liberté de choisir son avenir professionnel », et les projets (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Mobilisation dans la Fonction Publique
    22 mai, la détermination ne faiblit pas ! ›››

    Ce 22 mai 2018 a eu lieu la 3ème journée de mobilisation dans la Fonction publique à l’appel, pour la première fois, des 9 organisations syndicales représentatives dans la Fonction Publique. Dans le même temps, de nombreux autres secteurs professionnels se sont mobilisés à l’instar de l’Energie, du Commerce ou encore des Organismes sociaux. Cette journée s’est traduite par 140 cortèges et rassemblements sur l’ensemble du territoire réunissant des (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Enjeux du Handicap
    Pour un véritable big bang du Handicap ›››

    La CGT déplore le manque d’ambition récurent et les échecs des politiques d’emplois des personnes handicapées depuis des décennies. Alors que les travailleurs handicapés sont surexposés en matière de précarité, c’est une discrimination que nous devons combattre. Pour la CGT il y a nécessité de changer de paradigme notamment pour l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés. Nous ne sommes pas pour une approche (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Journée internationale
    Contre l’homophobie et la transphobie ›››

    IDAHOT (International Day Against Homophobia and Transphobia) Ce 17 mai 2018, la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie se décline dans de nombreuses initiatives et rassemblements partout en France et à travers le monde. Cette année, elle a pour thème le droit des personnes LGBT. Un an environ après la découverte des violences commises envers les homosexuels en Tchétchénie, la CGT réaffirme toute sa solidarité envers les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Mobilisation
    La CGT appelle à une large mobilisation le 26 mai ›››

    Engagée aux cotés des salariés dans de nombreuses luttes au sein des entreprises, des services publics pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité la CGT propose une nouvelle journée de mobilisation le samedi 26 mai 2018. Il s’agit de rassembler la jeunesse, les retraités, les salariés en emploi et hors de l’emploi, les précaires ainsi que toutes celles et ceux qui, solidaires des luttes en cours, ne sont pas encore engagés dans l’action. (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Gaza
    La CGT condamne le nouveau massacre à Gaza ›››

    La CGT condamne avec force le massacre de la population Palestinienne à la frontière de Gaza, perpétré par l’armée de l’État israélien. C’est un crime contre l’humanité, c’est insoutenable. 70 ans après la Nakba, processus délibéré et planifié d’expulsion des Palestiniens de leurs villes et villages, de leurs terres en somme, qui s’est poursuivi tout au long de l’année 1948, rien n’est réglé pour le peuple palestinien. L’État d’Israël continue à nier ses (...)
    Voir tout le texte ›››
  • ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE
    Attention, rien n’est joué ! ›››

    Le gouvernement vient d’annoncer les mesures qu’il prendrait en faveur de l’égalité professionnelle, reprenant certaines propositions des organisations syndicales mais restant néanmoins très en deçà des enjeux. L’affirmation d’une obligation de résultat en matière d’égalité professionnelle - c’est-à-dire l’obligation de supprimer les écarts de salaire entre les femmes et les hommes dans un délai de trois ans - reste floue. Le gouvernement doit clarifier. Tout (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Suppression de "l’exit tax"
    Des cadeaux aux riches, ça suffit ›››

    Comme si tous les cadeaux accordés aux riches et surtout aux financiers depuis de nombreuses années et notamment depuis l’élection d’Emmanuel Macron n’étaient pas suffisants pour confirmer la bienveillance du pouvoir en place à leur endroit, le président de la République leur offre un nouveau cadeau : la suppression de « l’exit tax ». Instaurée sous la présidence de Nicolas Sarkozy, cette taxe vise à empêcher les propriétaires des entreprises qui (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Répression
    Arrêté et placé en garde à vue pour avoir... pris des photos ! ›››

    Mardi 1er mai 2018, Michel, adhérent du Syndicat général du Livre et de la Communication écrite CGT, a été arrêté puis placé en garde à vue pour avoir... pris des photos de la manifestation ! Relâché hier en fin de soirée, il aura passé plus de vingt-quatre heures en cellule. Sa libération doit beaucoup à la solidarité de la profession qui, pour l’exiger, a observé hier soir une heure d’arrêt de travail dans les imprimeries et la distribution, à Paris et (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Assurance chômage
    Le Conseil d’État oblige le gouvernement à réécrire son projet de loi ›››

    Le Conseil d’État a censuré plusieurs articles majeurs du volet assurance chômage du projet de loi soi-disant consacré à la « liberté de choisir son avenir professionnel ». Il rappelle que la cotisation est la base du financement de la protection sociale et demande au gouvernement de s’interroger sur son remplacement par l’impôt. De la même façon, il censure le fait de placer les droits pour les travailleurs indépendants dans une annexe du régime (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Le recours aux marchés ne profite qu’aux financiers
    Pour financer les Services publics, l’État doit assumer sa responsabilité ›››

    La CGT, sa Fédération des Cheminots et sa Fédération des Finances l’ont souligné à maintes reprises : le gouvernement, la direction de la SNCF et les « experts » mettent en avant la dette pour intimider les citoyens et leur vendre la privatisation et la remise en cause du statut des cheminots. La dette de la SNCF n’est pourtant autre chose que le produit du dogme libéral qui domine les choix des gouvernements successifs depuis de nombreuses (...)
    Voir tout le texte ›››

Communiqué CGT – FNSCBA - UD92

Traquer le travail illégal plutôt que de s’attaquer aux salariés !

jeudi 24 mai 2012

Le 22 mai 2012, 300 policiers et gendarmes, sous la houlette du Comité opérationnel départemental antifraude (Codaf), ont investi le chantier du fort d’Issy-les-Moulineaux (92) pour « traquer le travail illégal ».

texte en pdf

Sous la responsabilité des maîtres d’ouvrage, Bouygues immobilier et Bnp Paribas Immobilier, mille salariés travaillent sur ce chantier, embauchés par près de 200 entreprises.

Comme il est habituel dans ce genre d’opération à visée médiatique, ce sont les travailleurs qui ont été obligés de justifier de leur présence sur le site et de leur identité.

Parmi 670 ouvriers contrôlés, une vingtaine ou une trentaine d’entre eux (à l’heure où nous écrivons ces lignes, malgré nos demandes réitérées auprès des autorités, nous ne le savons pas encore) ont été de fait licenciés sur le champ par la préfecture des Hauts de Seine. Puisque sous prétexte qu’ils n’avaient pas de titres de séjour/travail valables, cette préfecture a pris à leur encontre des arrêtés de reconduite à la frontière et des obligations de quitter le territoire.

Déjà sous le quinquennat de N. Sarkozy, la Cgt a maintes et maintes fois réaffirmée que les salariés, y compris migrants, ne pouvaient pas être considérés comme responsables de la situation dans laquelle ils étaient embauchés.

Puisque ces salariés étaient en situation de travail, constatée par tous, l’objectif d’un tel contrôle devait être de favoriser la régularisation administrative de leur situation, plutôt que d’en faire des victimes, voire de les traiter en délinquants. Il devait être également d’obliger les employeurs à les déclarer immédiatement (eux comme tous les autres) aux organismes sociaux, si ce n’était pas fait. Et de vérifier si ces salariés bénéficiaient de conditions de salaire et de travail au niveau des normes sociales françaises.

Régulariser, au sens plein du terme, la situation de travail de salariés, qui ne prennent le travail de personne mais font le travail que personne ne veut et ne peut faire dans les conditions qui leur sont imposées, c’est le contraire du laxisme. C’est le chemin vers la reconnaissance de la dignité de chaque salarié, quelle que soit sa situation administrative antérieure. C’est le seul moyen efficace pour lutter contre le dumping social et la concurrence de tous contre tous.
Nous demandons la libération et la régularisation des travailleurs migrants du chantier du Fort d’Issy les Moulineaux.

C’est au Ministère du Travail que doit revenir le contrôle de la situation des travailleurs migrants et non plus au Ministère de l’Intérieur !

Depuis janvier 2011, l’ancien gouvernement avait pris l’engagement d’ouvrir, au-delà de la réunion annuelle de la Commission nationale de lutte contre le travail illégal, une véritable concertation sociale sur le travail illégal. Il ne l’a pas tenu. Il est urgent qu’une telle concertation soit engagée, permettant de mettre en œuvre des solutions pour sortir réellement de ce fléau.

Montreuil, le 24 mai 2012