La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Supression de postes

Restructuration inacceptable à La Voix du Nord

mercredi 18 janvier 2017

Les salariés de La Voix du Nord se mobilisent contre le « plan de sauvegarde de l’emploi » de la direction, directement lié à la loi El Khomri, qui conduira à la suppression de 178 postes sur 700 et à la fusion des rédactions d’Hénin-Beaumont et de Lens.

AG du 14 janvier 2017, photographie issue du communiqué de l’intersyndicale

La direction de La Voix du Nord souhaite appliquer un plan de suppression de 178 postes sur 700, qui viendrait s’ajouter aux 60 suppressions de CDI entre les années 2011 et 2015. Cette suppression conduirait à une baisse drastique du nombre de reporters de terrain et à la disparition de la rédaction d’Hénin-Beaumont, qui serait fusionnée avec celle de Lens. Cette fusion pose question au regard de la courageuse campagne d’information sur le FN qu’elle a effectuée lors des dernières élections régionales.

Le « plan de sauvegarde de l’emploi » (PSE) s’appuie notamment sur la loi El Khomri, puisque la direction le justifie par une volonté de « sauvegarde de la compétitivité », ce qui correspond mot pour mot à l’un des motifs ajoutés par la loi Travail dans son article 67. La ministre du Travail nie cet état de fait, arguant qu’une « jurisprudence de 1995 » avait déjà acté ce motif... Cependant, La Voix du Nord présente son PSE avec les chiffres d’affaires des quatre derniers trimestres, tous en baisse, ce qui répond à une autre partie de l’article 67...

Les salariés de La Voix du Nord se mobilisent contre ces suppressions de postes. L’intersyndicale (SNJ-CGT – Filpac-CGT – SNJ – CFDT) a organisé une assemblée générale le 14 janvier, qui a rassemblé 300 d’entre eux, soit presque la moitié du personnel en CDI. Un premier rassemblement a déjà eu lieu le mercredi 18 janvier à 14 h sur la Grand place de Lille, devant le siège de La Voix du Nord.