La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le lundi 4 février 2008

Répression antisyndicale en Nouvelle Calédonie Bernard Thibault s’adresse à Madame Alliot-Marie



Au sujet du conflit opposant l’USTKE à la direction de CARSUD, (du groupe Veolia) en Nouvelle-Calédonie/Kanaky, le secrétaire génral a interpellé par courrier la ministre de l’Intérieur pour que cessent les violences policières.

Extrait...Les violences policières ne peuvent être la solution pour la résolution de ce type de conflit et nous ne saurions admettre la criminalisation de l’action syndicale.
Madame la Ministre, solennellement et dans un souci d’apaisement, la CGT vous demande de mettre fin à ces opérations policières, de procéder à la libération de toutes les personnes emprisonnées et d’abandonner toutes poursuites judiciaires à l’encontre des militants syndicalistes.
Il est temps que s’ouvrent de réelles et sérieuses négociations avec les pouvoirs publics, la direction renouvelée de l’entreprise Carsud et l’USTKE.