La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Hôtellerie

Vers une sortie de conflit pour les "invisibles" d’Holiday Inn Clichy

lundi 5 février 2018


Peut-être une issue, enfin, au conflit qui oppose les salariés du sous-traitant de la propreté Héméra à l’hôtel Holiday Inn de Clichy (92), depuis le 19 octobre 2017.

Ce 2 février, des avancées importantes ont été discutées, après que les organisations syndicales CGT et CNT-SO ont refusé toute négociation tant que la direction de l’hôtel restait sur sa demande de départ de la représentante de la section syndicale CNT-SO, porte-paroles des grévistes.

La direction de l’hôtel ayant retiré ce point, les négociations ont pu commencer. Plusieurs revendications ont été satisfaites, parmi lesquelles la fin du paiement à la chambre, l’augmentation du temps de travail pour les temps partiel (30 heures par semaine, 130 heures par mois minimum), la mise en place d’une prime de panier de 7,14 € par jour, deux jours de repos consécutifs, la suppression des mutations arbitraires et l‘annulation des deux mutations, à l’origine du conflit.

Une clause de revoyure concernant la mise en place d’un 13e mois et une internalisation de tous les services a été actée pour l’été 2019 en fonction de la stabilité de la fréquentation de l’hôtel et de son niveau d’occupation.

Une réunion entre l’hôtel et son sous-traitant est prévue pour le lundi 5 février et la négociation sur la revalorisation des qualifications et le règlement des contentieux judiciaires en cours se tiendra dès mardi.

La CGT-Hôtels de prestige et économiques et la CNT-SO se félicitent, dans un communiqué de presse, de ces avancées et « espèrent conclure un accord satisfaisant permettant une reprise sereine du travail. »