La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Commerce

A Monoprix, pas d’arrêt du travail après le suicide d’un employé

lundi 9 octobre 2017

Un salarié de l’enseigne Monoprix du Raincy, en Seine-Saint-Denis, s’est suicidé sur son lieu de travail jeudi 5 octobre au matin. Employé du magasin depuis trente-quatre ans, il se serait défenestré, peu après avoir pris son service à 6 heures, du 3e étage du bâtiment, situé sur l’avenue de la Résistance, près de la gare RER du Raincy.
Une enquête a été ouverte par le commissariat du Raincy, et une cellule psychologique mise en place, selon la directrice de la communication de Monoprix.
C’est l’attitude de la direction de Monoprix qui a suscité la polémique : le magasin n’est resté fermé que quelques heures et a rouvert vers 11h,
La direction du groupe a assuré que « la décision avait été prise en concertation avec les équipes », ajoutant que « plusieurs experts ont confirmé que la reprise du travail protège » les salariés dans de telles situations.
Selon des témoignages, la directrice aurait annoncé aux salariés « que le mieux était d’ouvrir le magasin », une affirmation qu’aucun employé n’aurait osé contester. La direction aurait également demandé aux employés « de garder le secret », « pour ne pas faire peur à la clientèle ».
A la question de savoir pourquoi un salarié s’était donné la mort sur le lieu de travail, l’enquête n’a, pour l’instant, apporté aucune réponse. Plusieurs employés du Monoprix font cependant référence à des conditions matérielles de travail difficiles, à des arrêts maladie fréquents ou à des abandons de postes.

Les élu-e-s et mandaté-e-s CGT Monoprix, ainsi que la Fédération CGT du Commerce et des Services dénoncent l’attitude de la Direction Monoprix qui a ré-ouvert le magasin trois heures après ce drame. Cela minimise sa responsabilité face à ce drame humain.
Les élu-e-s et mandaté-e-s CGT Monoprix et la Fédération présentent toutes leurs sincères condoléances à la famille.|