La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Société  >> Logement
Publié le mardi 30 août 2005

Ne plus jamais vivre ces drames passe par une autre politique du logement

Logement

Après les drames survenus boulevard Vincent Auriol et rue du Roi Doré à Paris, la Cgt, avec d’autres organisations, appelle à une manifestation samedi 3 septembre, à 15h30, du quai de la Gare à la place du Châtelet. Un premier rassemblement est aussi prévu jeudi 1er septembre, à 18h, devant l’immeuble du 20 boulevard Vincent Auriol.

Incendie du boulevard Vincent Auriol : 17 morts dont 14 enfants – 30 blessés
Incendie de la rue du Roi Doré : 7 morts dont 4 enfants – 14 blessés

La politique du logement et sa carence de logements sociaux dans Paris ont encore tué. Les victimes sont toujours issues des populations les plus précaires : immigrés, exclus, marginalisés, salariés pauvres, retraités...

La Cgt apporte son soutien aux familles sinistrées et les assure de sa totale solidarité.

Les habitants du 20 boulevard Auriol vivaient, pour certains depuis 14 ans, dans cet immeuble vétuste. Coincés dans la ZAC Seine Rive gauche, ils ont vu se construire au fil des ans des milliers de m2 de bureau et des résidences de luxe.

Ce bâtiment est au cœur d’une vaste zone de réaménagement où les terrains publics ont été bradés à des promoteurs privés. Ils y ont construit des sièges sociaux, de l’habitat de grand standing au coté de quelques opérations marginales de logements sociaux plus centrés sur des logements intermédiaires. Ces choix engagés par les municipalités précédentes n’ont pas eu les inflexions suffisantes et promises par la nouvelle majorité municipale qui aurait permis de sortir de l’impasse le logement social à Paris. La Cgt depuis 20 ans dénonce sur ce site une politique alimentant la spéculation immobilière. Le tout bureau au détriment du logement social et un front de Seine réservé pour l’habitat de luxe sont une donnée persistante dans le 13ème.

Quel cynisme ! C’est autour du lieu de la catastrophe que se sont implantées la puissance publique et les entreprises qui font l’explosion du CAC 40 : Services du ministère des Finances, Banques dont la CDC, la Caisse d’Epargne outils de financement du logement social, CCF, Sanofi, la Seita privatisée, RFF qui a bradé les terrains sur ordre des gouvernements successifs, France Télécom...

Cette situation scandaleuse est aggravée par le désengagement de l’état qui après avoir réquisitionné l’immeuble a abandonné sa gestion à une association caritative.

Comme la Cgt l’avait dénoncé lors de l’incendie de l’hôtel Paris Opéra, (24 victimes) les mêmes causes ont produit malheureusement, les mêmes conséquences tragiques.

Le nouvel incendie de l’immeuble de la rue du Roi Doré montre l’urgence de réhabilitation des 1 000 immeubles vétustes de Paris et l’accession à des logements décents de tous les mal logés.

La déclaration hautaine et méprisante du ministre de l’intérieur « la difficulté, c’est que tout un tas de gens, qui n’ont pas de papiers pour certains, s’amassent à Paris, et qu’il n’y a pas de conditions pour les loger » ne résout en rien les problèmes des familles déjà violemment atteintes dans leur intégrité et ne modifie pas une politique dont il est un des principaux co-auteurs.

La Cgt revendique la mise en place d’un véritable service public du logement. Il doit s’accompagner de moyens renforcés pour les communes en matière de réquisition des logements vides. La loi SRU doit être appliquée partout. Ce sont des questions urgentes à Paris et en Ile de France .

Il y a exactement 60 ans que le gouvernement provisoire de la République s’inspirant du programme du CNR promulguait des ordonnances qui permettaient des réquisitions. Celles-ci liées aux préemptions permettraient d’agrandir le parc social de la ville et de lutter efficacement contre les conséquences des politiques antérieures.
Le gouvernement doit entendre ces exigences et engager le budget 2006 sur cette voie. Il faut exiger le retour à un véritable 1% logement et le mobiliser pour la construction de logements sociaux. Comme en matière d’emplois, de salaires et des autres droits sociaux, le logement doit être l’objet de luttes opiniâtres pour que ces exigences aboutissent. La Cgt et ses organisations parisiennes et franciliennes sont ouvertes à toutes les initiatives et actions pour faire aboutir cette exigence sociale.
La Cgt appelle les salariés à participer à la manifestation
samedi 3 septembre à 15 h 30
de Vincent Auriol / quai de la Gare à Châtelet

Et au rassemblement le jeudi 1er septembre à 18 heures devant l’immeuble au 20 Bd Vincent Auriol

Document à télécharger : le communiqué commun des organisations syndicales, associations et partis politiques.