La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique

Accord de libre-échange

Non au Ceta !

mardi 18 octobre 2016
*Déclaration conjointe sur le CETA

Lundi 17 octobre, la CGT a signé avec deux syndicats canadiens, la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Fédération des Travailleuses et Travailleurs du Québec (FTQ), une déclaration conjointe sur le CETA, l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada.*

Alors que le Conseil des Affaires générales se réunit sur le sujet et dans la perspective de sa signature par le Conseil européen lors du sommet UE/Canada le 27 octobre à Bruxelles, ces organisations syndicales réaffirment leur opposition au CETA dans son état actuel. Les Canadiens et les Français, notamment, continuent de se mobiliser contre ce projet d’accord à l’appel des organisations syndicales et des associations.

La CGT comme la Confédération Européenne des Syndicats (CES) et le Congrès du Travail du Canada (CTC) sont opposés au projet d’accord de libre-échange tel qu’arrêté entre l’Union Européenne et le Canada. Les difficultés d’accès aux documents préparatoires, l’absence de transparence des discussions, les menaces pesants sur les normes sociales, l’introduction du mécanisme de règlement des différends, l’absence d’aspects contraignants quant aux atteintes potentielles aux droits des travailleurs, à la protection de l’environnement et au développement durable font que ce projet d’accord ne peut être adopté.

La « déclaration interprétative », document de 5 pages ajouté en urgence en annexe du CETA, dans l’optique d’apaiser les craintes des syndicats et sociétés civiles dénonçant cet accord des deux côtés de l’Atlantique ne change rien. La CGT, la CSN et la FTQ poursuivent leur engagement contre la signature du CETA.

Montreuil, le 18 octobre 2016

*Déclaration conjointe sur le CETA