La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le vendredi 20 mars 2009
Journée de mobilisation du 19 mars

Message de solidarité de ZENROREN (JAPON)



Chers collègues

A l’occasion de votre journée d’action en France, le Zenroren transmet son message le plus chaleureux et le plus fraternel aux syndiqués français qui participent à cette journée d’action à l’initiative de 8 organisations syndicales françaises. Nous vous souhaitons une bonne manifestation, une couverture médiatique large et des résultats positifs. Nous exprimons une solidarité particulière aux travailleurs qui sont déjà victimes de la crise car nous connaissons aussi les souffrances imposées aux travailleurs par les attaques des entreprises.

Les travailleurs et les syndicats dans le monde entier sont aujourd’hui confrontés à une crise économique et politique générale. C’est le résultat des politiques imprudentes des entreprises et d’un refus des gouvernements nationaux d’agir. La crise économique qui en résulte touche fortement les travailleurs.

L’économie japonaise ne fait pas exception et a été gravement touchée. Les japonais sont confrontés à des licenciements massifs et des faillites nombreuses de Pme. Ces dix dernières années, les grandes entreprises japonaises ont vu leurs profits augmenter de 1,8 fois et elles ont doublé leurs réserves intérieures notamment en exploitant les travailleurs précaires. Dans la même période, leur nombre est passé de 11 à 17 millions. Cependant, utilisant le prétexte de la crise, elles auront licenciés environ 400.000 de ces salariés précaires d’ici fin mars 2009. De plus, elles ont répondu par une augmentation salariale zéro pour cette année lors de la session commune sur la négociation collective.

C’est pourtant maintenant le moment d’augmenter les salaires. Ces augmentations sont vraiment nécessaires pour renforcer la demande intérieure. En ces temps de crise, des services sociaux suffisants et un emploi décent pour tous sont les éléments essentiels à une sortie des difficultés. Ces revendications sont partagées dans le monde et au Japon nous partageons les vôtres. Nous devons exiger des gouvernements et des grandes entreprises, qui ont tiré profit des efforts de milliers de travailleurs pendant les périodes de forte activité et rentabilité économiques, de prendre en compte nos revendications et d’assumer leur responsabilité sociale.

Le Zenroren vous souhaite plein succès dans votre journée d’action.

Solidairement,

Yoshikazu ODAGAWA,
Secrétaire général