La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le jeudi 19 avril 2007

Mayotte : la Cgt condamne la criminalisation de l’action syndicale



La Cgt réitère ses demandes adressées aux pouvoirs publics de prendre immédiatement toutes initiatives utiles, permettant l’ouverture de nouvelles et sérieuses négociations, avec les représentants des enseignants grévistes et leurs syndicats

Alors que la grève engagée depuis un mois par les enseignants du premier degré s’étend désormais au personnel du second degré, quatre militants dont le Secrétaire Général du Syndicat CgtMa des enseignants de Mayotte, ont été jugé le 18 avril en comparution immédiate.

Des peines de prison - fermes et avec sursis - ont été prononcées à leur encontre pour différents motifs dont celui d’atteinte à la liberté du travail.

La Cgt et ses organisations du secteur de l’Education Ferc et Unsen, apportent leur soutien à ces syndicalistes, exigent leur libération immédiate et condamnent la criminalisation de l’action syndicale.

D’évidence, l’intimidation, l’utilisation des forces de police et le blocage de toutes négociations ne peuvent qu’envenimer une situation déjà particulièrement tendue sur ce territoire.

La Cgt réitère ses demandes adressées aux pouvoirs publics de prendre immédiatement toutes initiatives utiles, permettant l’ouverture de nouvelles et sérieuses négociations, avec les représentants des enseignants grévistes et leurs syndicats.